Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Article Précédent
Article Suivant
Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Waydip Récupère l'énergie des piétons

| | |

Par publié le à 18h52

Waydip Récupère l'énergie des piétons
Waydip – Energia e Ambiante développe un système électromagnétique pour convertir l'énergie cinétique libérée par les piétons ou les véhicules en électricité. Actuellement à l'état de prototype, sa technologie devrait être commercialisée dans le courant 2012.

Projet ambitieux que celui présenté par la start-up portuguaise Waydip – Energia e Ambiante lors du salon Pollutec 2011 : récupérer l’énergie cinétique dégagée par le trafic piéton ou routier pour la convertir en électricité. « A chaque pas, nous dissipons de l’énergie sous forme mécanique. Autant en tirer parti ! Nous avons conçu un système permettant de récupérer jusqu’à 10 Watts par pas », explique Filipe Casimiro, ingénieur chez Waydip. 

D’autres systèmes de ce type sont actuellement en test en Europe, à l'image de cette boite de nuit hollandaise. Mais ils sont basées sur des matériaux piézoélectriques, « une technologie émergente encore fragile et coûteuse » selon Filipe Casimiro. Waydip mise plutôt sur un récupérateur électromagnétique. Une technologie davantage éprouvée, grâce à laquelle elle estime pouvoir diviser par deux le coût du watt produit. La membrane externe, mise en mouvement par un choc, permet de rapprocher un aimant mobile d’une bobine fixe. Leur mouvement relatif induit, par effet électromagnétique, un courant électrique.

 Profond comme une boite à chaussure, le système s’installe au sol sous la forme d’une marche ou directement dans le plancher. Waydip prévoit ainsi d’exploiter les lieux de passage comme les entrées de supermarchés. Pour l’heure, la société teste un prototype à l’aéroport de Lisbonne. Celui-ci alimente une enseigne lumineuse en direct. Waydip planche également sur des voies de stockage de cette électricité. Elle envisage une commercialisation au début 2012.


Autre voie envisagée à plus long terme : la récupération de l’énergie de freinage des véhicules. L’énergie communiquée par les roues au système, placé en guise de rêvetement de route, permettrait, selon les estimations de Waydip, de doubler la densité énergétique récoltée par rapport à la version piétonne. Une sortie d’autoroute reconvertie en centrale électrique : voilà qui aurait de l’allure.

Hugo Leroux

 
Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur