Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Article Précédent
Article Suivant
Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Voiture électrique : la recharge idéale selon Schneider

| | | | | | |

Par publié le à 00h30

Voiture électrique : la recharge idéale selon Schneider

"Recharger la voiture à chaque arrêt"

Jean-Marc Debeaux est directeur stratégie et innovation Power chez Schneider Electric. Industrie et Technologies l'a rencontré sur le Mondial de l'automobile. L'occasion de découvrir l'écosystème de Schneider pour recharger la voiture électrique

Pour recharger les voitures électriques, à quoi ressemble l'infrastructure idéale ?

Jean-Marc Debeaux : Le coût de recharge étant faible - 2 euros pour faire le plein en France - les comportements vont être transformés. L'intérêt sera de charger la voiture à chaque arrêt. Nous avons identifié 3 besoins : le résidentiel ; la voirie et les stations de recharge rapide. A chaque lieu, sa solution. Au domicile, il faudrait entre 12 et 16 h pour recharger les batteries sur une prise ordinaire. Nous avons donc développé une borne murale spécifique. Elle délivre entre 3 kW et 22 kW. L'objectif est de pouvoir, si nécessaire, recharger 80 % des batteries en 3 h. Avec deux modes : soit un simple bouton marche/arrêt, soit un mode "économique". La charge s'adapte alors à la tarification. Cette borne domestique sera munie d'une prise universelle développée dans le cadre du consortium EV Plug Alliance.


Et à l'extérieur du domicile ?

J-M B : Nous avons développé des bornes universelles pour la voirie et les parkings. Avec un système de reconnaissance par badge pour les parkings accueillant des flottes de véhicules. Les bornes devaient être résistantes au froid, à la neige, au vandalisme... Nous nous sommes associés au spécialiste des horodateurs Parkeon. Notre borne de recharge communique avec ses horodateurs. Un seul paiement suffira pour les deux appareils. Nous avons également conçu des bornes de recharge rapide, en 15 à 30 minutes, pour des stations dédiées.


Comment concilier recharge des voitures et équilibre du réseau électrique ?

J-M B : A domicile, il n'y a pas de problème. Le point de limitation est le compteur. La majorité de la population possède un abonnement EDF entre 6 et 9 kW. Pour aller au-delà, il suffira de modifier son contrat. Sur la voirie, le noeud sera le transformateur électrique du quartier. Mais nous ne vendrons pas la borne de recharge seule. Nous auditerons les transformateurs pour connaître, notamment, l'énergie disponible. Spécialiste des horodateurs, notre partenaire Parkeon est aussi un spécialiste du stationnement urbain. Il nous assistera pour offrir des solutions adaptées au cas par cas.


Comment recharger la voiture électrique sans dégrader les batteries ?

J-M B : Notre rôle est de garantir que le courant parvient jusqu'à la prise. Ensuite, c'est à la voiture d'être le centre de décision. Elle choisira d'arrêter la recharge, notamment pour gérer l'état de la batterie. Toutes nos bornes sont géolocalisables. Ce sera aussi à la voiture d'indiquer au chauffeur où se trouve la borne disponible la plus proche.


Vos bornes n'attendent donc plus que les voitures électriques...

J-M B : Les technologies de recharge sont prêtes. Pour la voiture électrique, la clé réside désormais dans le modèle économique des constructeurs. PSA veut vendre la totalité de la voiture pour 30 000 euros. C'est peut-être rentable pour les flottes. Renault préfèrerait vendre la voiture 21 000 euros, mais louer la batterie à l'automobiliste pour 79 euros par mois. L'avenir dira comment les usagers s'approprieront ces deux solutions.

Propos recueillis par Thomas Blosseville sur le Mondial de l'automobile

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur