Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Vers des composants d’électronique de puissance plus efficaces

| | | | | | |

Par publié le à 14h18

Vers des composants d’électronique de puissance plus efficaces

Relais de puissance de STMicroelectronics

Le projet Tours 2015, retenu dans les Investissements d’avenir, vise le développement des composants électronique de puissance nécessaires à une meilleure maitrise de l’énergie électrique. Il implique ST Microelectronics, le CEA et le CNRS.

On parle peu des composants d’électronique de puissance. Ils conditionnent pourtant l’efficacité énergétique de tous les systèmes de gestion de l’énergie électrique. Rien d’étonnant donc à ce que les Investissement d’Avenir s’y intéressent. C’est dans ce cadre que le projet de recherche et développement Tours 2015 vient d’être retenu.

Porté par le site de production de STMicroelectronics à Tours (37), il associe comme partenaire le CEA et 13 laboratoires du CNRS. Il a été sélectionné dans le cadre du premier appel à projets "Nanoélectronique" du programme économie numérique. Il bénéficie d’un budget de 164 millions d’euros sur 5 ans, dont 69 millions d’euros d’aide de l’Etat. Le site de STMicroelectronics de Tours en tirera 34 millions d’euros pour la mise en place d’une installation pilote, partagée entre les partenaires et destinée à l’étude et à la réalisation des micro-batteries.

Le projet vise l’étude et le développement de composants électroniques de puissance nouveaux destinés à la maitrise avancée de l’énergie dans les dispositifs électroniques. Il porte en particulier sur :
 

  • des composants d’électronique de puissance pour une conversion plus efficace de l’énergie utilisant des matériaux semiconducteurs tels que le nitrure de gallium au lieu et place du silicium ;
  • des composants passifs aux performances accrues et à très faibles pertes grâce à l’emploi de matériaux isolants plus performants ;
  • l’intégration de micro-batteries et de circuits de récupération de l’énergie dans les composants électroniques.


Les technologies développées dans le cadre de Tours 2015 auront des applications variées : habitat, automobile, transports, énergie, médical, industrie ou encore biens de consommation.

Ridha Loukil

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur