Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Vachette, un concours de design qui ouvrira des portes

|

Par publié le à 00h33

Vachette, un concours de design qui ouvrira des portes

Tree réinvente la poignée Vachette traditionnelle

Vachette, marque d’équipements de sureté bien connue, organise depuis 3 ans un concours de design autour des poignées de portes. Les lauréats 2012 viennent d’être désignés.

Assa Abloy, leader mondial des solutions de sécurisation des accès, bien connu en France pour sa marque Vachette, fondée il y a 140 ans, organise depuis 3 ans un concours annuel de design autour des poignées de porte.

Les projets soumis doivent répondre aux valeurs de la marque : Innovation au service du confort, de la sécurité et de la fluidité des flux ; Créer des produits fonctionnels et ergonomiques qui s’intègrent de façon harmonieuse dans les univers architecturaux ; Imposer un haut niveau de qualité pour répondre aux exigences des normes et labels, mais également garantir la pérennité des produits.

En 2010 et 2011 le concours s’adressait aux architectes et designers afin de mettre en scène une poignée en créant une œuvre originale. En 2012, le concours s’adressait au élèves-designers devant s’inscrire via leur école.

38 dossiers ont été proposés par des étudiants issus de 3 écoles : ESAG Penninghen, ENSAAMA Olivier de Serres, Université d’Evry Val d’Essonne. 12 ont été soumis au Jury qui s’est réuni le 25 mai et a retenu deux projets.

Une icône réinventée


            Hugues Deblignières
Le lauréat est Hugues Deblignières, Etudiant en licence 3 Architecte d’intérieur à l’ESAG Penninghen, pour son projet Tree. Son concept est de réutiliser le dessin de base de l’emblématique poignée de porte tubulaire Vachette.

La création actuelle tend à rationnaliser et à géométriser les formes. Cette poignée de porte doit répondre à un très large panel de consommateurs. Son écriture et ses formes doivent lui permettre de s’intégrer dans tous milieux sur une longue durée. Sa forme élancée par rapport au point de pivot donne une certaine élégance et un dynamisme certain à une forme initialement déstructurée. Cette inclinaison rend cette poignée plus avenante. Ses formes simples lui permettent de se fondre dans tous les milieux.

De plus en plus nos sociétés se tournent incontestablement vers l’écologie et donc la nature. Ce rappel donne une certaine intemporalité à cette poignée mais également une certaine ‘‘forme de vie’’.








Un coup de cœur

Le Jury a aussi eu un Coup de Cœur pour le projet Igiene de Gaëtan Veye, étudiant en M1 GSI Design à l’Université d’Evry.


                             Gaëtan Veye


                    

Du constat…

Au même titre qu’un clavier d’ordinateur, une barre de métro, ou encore un chariot de supermarché, les poignées de porte figurent parmi ces objets du quotidien qui sont des surfaces où s’accumulent des microbes en tous genres. Virus, bactéries, et autres microbes se propagent ainsi très facilement dans les lieux publics (établissements scolaires, sportifs ou hospitaliers), il est nécessaire de remédier à ce problème.

…au concept

Plus qu’une simple poignée de porte Igiene contribue à éliminer ces microorganismes en intégrant une fonction aseptisante pour les mains.

                         

Pour cela elle se compose en son centre d’un système mécanique simple, similaire à un emballage de type ‘‘spray’’ et contenant un produit hydro-alcoolique. L’utilisateur appuie avec son pouce sur l’extrémité de la poignée ce qui active la pompe et délivre une dose de produit hydro-alcoolique sur les doigts et le creux de la main.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://lagalerie.vachette.fr/

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur