Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Une vie sur disque dur

Par publié le à 00h00

L'évolution des smartphones et les avancées de l'informatique permettront de créer des doubles virtuels de chacun d'entre nous, à la mémoire infaillible. Selon deux ingénieurs de Microsoft, l'e-mémoire générée grâce à l'enregistrement de tous nos faits et gestes, nous deviendra rapidement indispensable. Elle nous survivra même pour interagir avec les générations futures.

Tout enregistrer. Ce que vous mangez, ce que vous dites, le courrier que vous recevez, les personnes que vous croisez, les pages Web que vous parcourez, votre poids en continu... Tout. Une équipe d'ingénieurs de Microsoft s'est lancée dans ce projet fou, baptisé MyLifeBits (que l'on pourrait traduire par Mes bouts de vie). En 1995, affligé par la place que prenaient les souvenirs papiers de sa vie bien remplie, Gordon Bell a décidé de numériser absolument tous ses documents. Quinze ans plus tard, il décrit dans Total Recall, l'avancée que va représenter d'ici peu la possibilité de « littéralement cartographier votre passage sur Terre. »

D'après Gordon Bell, notre e-mémoire sera un peu comme un Blog qui se remplirait automatiquement grâce à la ribambelle de capteurs qui nous accompagneront bientôt en permanence. Tout l'attirail nécessaire existe déjà : téléphones mobiles dotés de GPS, appareils photos numériques, réseaux sociaux, factures électroniques... même des capteurs portables mesurant des paramètres physiologiques font leur apparition. Reste à connecter tous ces éléments, une évolution consubstantielle à l'explosion du cloud computing (informatique en nuage). Via le nuage, vous pourrez retrouver tous les éléments dont vous avez besoin où que vous soyez. Ainsi, vous partirez sans post-it faire les courses, vous présenterez votre dossier médical en cas de pépin, votre fils prouvera que si, c'est vrai, « votre chien a bel et bien mangé [sa] dissertation », vous vous souviendrez de ce que vous avait dit votre interlocuteur, alors que vous ne l'avez croisé qu'une fois, vite fait, il y a cinq ans...

Aujourd'hui, la difficulté pour MyLifeBits n'est plus le coût ni l'espace de stockage mais « de trouver comment organiser et trier au mieux ces données, comment y avoir accès efficacement. » Les auteurs estiment qu'ils auront résolu ce problème d'ici dix ans. La clé réside dans des moteurs de recherche intelligents qui, non contents de trouver ce que vous désirez à partir d'une vague requête, sauraient anticiper vos besoins. Il ne s'agit pas uniquement de pouvoir noter les idées quand elles nous viennent mais aussi de pouvoir les retrouver au moment opportun... voire qu'elles soient créées par le système : au bureau par exemple, à partir d'une analyse de tous ses faits et gestes, le programme pourra conseiller l'utilisateur sur ses méthodes de travail.

Source d'angoisses pour certains, les possibilités offertes séduiront certainement une génération Y perdue sans smartphone. « Les tout-petits pourraient bien être les premiers à en bénéficier », affirme même Gordon Bell. Quand on voit la quantité de photos de bébés sur Facebook, grande est la tentation de lui donner raison. Des vies entières seraient ainsi numérisées. Selon l'ingénieur, le projet « mérite vraiment qu'on parle d'immortalité numérique. » L'ensemble des données accumulées vous survivra, et, à partir de votre voix, de vos mimiques, de votre façon de penser, deviendra un e-vous... Chouette !

LE LIVRE

TOTAL RECALL De Gordon Bell et Jim Gemmell Éditions Flammarion 342 pages, 22 euros

ET AUSSI

Internet nous rend-il idiot ? C'est la question que pose Nicholas Carr, membre de l'Encyclopedia Britannica. Le temps passé à consommer le contenu des pages Web se fait-il au détriment de notre capacité à penser, voire à lire. Sur la base d'interviews d'experts des neurosciences, il explique que les technologies que nous utilisons influent sur nos réseaux de neurones. Si notre aptitude à lire en diagonale et à trier l'information augmente, c'est sur l'autel de nos capacités de concentration et de réflexion. The Shallows de Nicholas Carr (2010) New York : WW Norton & Co 276 pages ; 23,17 euros

GORDON BELL ET JIM GEMMELL (À DROITE) INGÉNIEURS ET CHERCHEURS EN INFORMATIQUE POUR LE MICROSOFT RESEARCH SILICON VALLEY

Chercheur sur l'enregistrement et le tri de données au laboratoire Microsoft de San Francisco depuis 1995, Gordon Bell était déjà là à la naissance de l'informatique. Son diplôme d'ingénieur en électricité du MIT en poche, il a participé à la conception des premiers ordinateurs de DEC, sortis en 1965. Il a écrit Total Recall à quatre mains avec son collègue de Microsoft Jim Gemmell, qui travaille sur les moteurs de recherche de demain. Ce dernier a notamment participé à la naissance de Bing, le moteur de recherche de Microsoft.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur