Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Article Précédent
Article Suivant
Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Une turbine électrique pour les cours d’eau

| | |

Par publié le à 17h10

Une turbine électrique pour les cours d’eau

La turbine à axe vertical d'Instream Energy Sustems est dimensionnée pour s'insérer dans les canaux

Instream développe des turbines capables de générer de l’électricité à partir de l’énergie des cours d’eau. Avant de se lancer en phase industrielle, elle testera une de ses turbines dans le sud de la France en 2013.
 

A l’heure où les hydroliennes prennent pied dans les océans pour récupérer l’énergie des courants marins, pourquoi ne pas s’intéresser à l’énergie des rivières ? Cette question, Instream Energy Systems a choisi d'y répondre. la société basée à Vancouver (Canada) développe une petite turbine à axe vertical adaptée à des courants allant de 1,5 à 3 m/s. Son objectif est de commercialiser à moyen terme un module standard, capable de produire entre 10 et 30 kW d’électricité.

Développement collaboratif

La société a déjà expérimenté trois prototypes pendant trois mois près du barrage de Duncam, au Canada. Elle délègue la majeure partie de sa R&D à British Air Space, via des crédits de recherche octroyés par le gouvernement canadien aux entreprises innovantes. La société canadienne bénéficie ainsi de l’expertise de l’équipementier aéronautique en matière de profil des pales et de résistance des matériaux.

Pour concevoir le support des turbines, plus dépendante des conditions locales, la société établit également des partenariats. Elle a récemment été labellisée par le pôle Capenergie. En collaboration avec les sociétés locales Stucky pour la prospective du site et QMT pour la structure portante, elle devrait ainsi plonger une turbine dans le Canal Mixte, dans le sud de la France, d’ici le début 2013.

Vers des environnements instables

« Les canaux sont notre marché premier. Le niveau d’eau y est plus stable et le courant moins capricieux que sur les rivières », explique Christopher Turley, responsable du développement des affaires chez Instream. L’essai devrait lui apporter un retour d'expérience précieux pour peaufiner ses turbines en vue d’une commercialisation. A terme, Instream prévoit d’adapter ses systèmes à des environnements plus hostiles comme les estuaires ou les rivières.

Hugo Leroux

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur