Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Une pompe sinusoïdale pour le vin du Gard

| | | |

Par publié le à 00h28

Une pompe sinusoïdale pour le vin du Gard

La pompe MasoSine EC40 de la coopérative est montée sur châssis inox doté de roulettes pour faciliter sa mobilité.

La Cave Coopérative Vinicole de Saint-Geniès-de-Malgoirès remplace sa pompe péristaltique par une pompe sinusoïdale MasoSine de Watson Marlow pour transférer le vin après filtration.

  


La Cave Coopérative Vinicole de Saint-Geniès-de-Malgoirès (30) vient d’installer une pompe sinusoïdale MasoSine de Watson Marlow pour transférer le vin après filtration rotative sous vide.

Celle-ci a permis de résoudre les problèmes de maintenance et de fiabilité que connaissait l'installation auparavant. « Nous utilisions une pompe péristaltique pour le transfert de Moût chaud à 60°C », explique Rémy Arnihac, le responsable de la coopérative. « D'une part, la paroi interne des tubes se détachait pour ensuite aller boucher le réseau. D'autre part, les coups de bélier malmenaient les canalisations, les manchons étaient à changer à mi-campagne. Enfin, lorsque la canalisation s'entartrait, la pompe perdait en débit. Nous devions donc trouver une pompe capable de remédier à l’ensemble de ces inconvénients ».

Conseillé et accompagné par Ammriac, société spécialisée en matériel de cave et en matériel vinicole, la cave coopérative décida alors de tester les pompes MasoSine de Watson Marlow. Elle opta pour le modèle EC40, une pompe économique et très fiable convenant parfaitement aux opérations à haute température dans les secteurs agroalimentaires. 


                                     

Le rotor sinusoïdal de la pompe MasoSine produit une puissante aspiration avec un très faible niveau de cisaillement, pas de pulsations et une manipulation délicate du vin.

« Avec cette pompe, nous sommes parvenus à réduire considérablement les temps de maintenance et à maintenir un débit constant », conclut Laurent Pierre, Responsable de la production.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.watson-marlow.fr/ & http://www.ammriac.com 
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur