Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Une digue qui limite l’impact écologique

Par publié le à 00h00

La Digue verte de GTM

La réalisation d’aménagements marins et portuaires, et notamment de digues en enrochements, se trouve fréquemment bloquée pour des raisons environnementales.

Ces ouvrages et les travaux qui en découlent, ont en effet des conséquences souvent irréversibles sur les écosystèmes marins, en agissant comme de véritables barrières qui font obstacle à la circulation des courants et de lumière.

Cette Digue Verte, mis au pont par la direction régionale sud de GTM, a été conçue pour limiter ces impacts écologiques en associant le concept de récif artificiel sous-marin à celui de structure marine émergente.

 Elle se compose d’une partie semi-immergée, en béton armé ou précontraint, posée sur des appuis disposés sur des zones écologiquement moins fragiles.

La rugosité des parois, spécialement étudiée, favorise l’accrochage des petites espèces, tandis que la libre circulation de l’eau au-dessous des superstructures alliée à la présence de cavités (niches métalliques, grottes, failles) dans l’ouvrage facilite la colonisation de la faune et de la flore sous-marine.

 Côté construction, les possibilités de préfabrication sur un site déporté permettent d’éviter les nuisances occasionnées aux riverains ainsi que les difficultés d’intervention en saison estivale ou touristique.

Ce concept, utilisé pour la construction de la contre-jetée du port de la Condamine, à Monaco, aurait démontré ses avantages en matière environnementale et économique.

Philppe Donnaes

Pour en savoir plus
- Contact : GTM Génie Civil Agence TP Sud
- Tel : 04 91 76 76 76 ; e-mail : apalacci@gtm-construction.com

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur