Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Une cellule solaire 100 % organique

| | | | | | |

Par publié le à 23h50

Une cellule solaire 100 % organique

Les cellules à colorant, transparentes et souples, pourraient jouer un grand rôle dans la démocratisation du photovoltaïque

La firme japonaise Nippon Kayaku Co. a mis au point une cellule solaire à colorant sans ruthénium. Elle cherche maintenant à améliorer le rendement de cette cellule souple 100 % organique.

Les cellules solaires à colorant, pourraient bien incarner la nouvelle génération du photovoltaïque. Aussi appelées cellules de Graëtzel en hommage au chercheur de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) qui les a mises au point, elles sont constituées d’un substrat organique abondant. Leur production ''low cost'' basée sur des procédés d’impression classiques, pourrait en faire un concurrent très sérieux aux technologies traditionnelles recourant au silicium cristallin ou aux couches minces de type CIGS ou CdTe. Flexibles, ultra légères et transparentes, elles présentent par ailleurs un intérêt certain pour l’intégration du photovoltaïque dans une diversité d’applications.

A moyen terme, la filière photovoltaïque organique pourrait cependant se heurter à l’épuisement du ruthénium, un métal rare entrant à faibles doses dans la composition des cellules de Graëtzel. L’annonce de Nippon Kayaku Co, qui aurait élaboré une formulation sans ruthénium, semble donc aller dans le bon sens. Selon l'entreprise japonaise, la nouvelle formulation serait 100 % organique – basée uniquement sur les quatre éléments hydrogène, oxygène, azote et du carbone.

Revers de la médaille,  ces nouvelles cellules affichent un rendement de 5 à 6 %, soit la moitié de leurs cousines dopées au ruthénium, et le tiers des cellules standard au silicium cristallin. Moyennant une amélioration de ces performances, Nippon Kayaku annonce une possible commercialisation à l'horizon 2014-2015 via une collaboration avec Toppan Forms Co.

Hugo Leroux

 
Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur