Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Un vol parabolique japonais aux frontières de la physique

|

Par publié le à 18h30

Un vol parabolique japonais aux frontières de la physique

L'avion utilisé par la JAXA pour ses vols paraboliques.

Dans le cadre d’un concours ouvert aux étudiants, L’Agence spatiale japonaise (JAXA) va mener cinq expérimentations en vol parabolique. Différents dispositifs et mécanismes vont être testés en apesanteur.

En décembre prochain, cinq étudiants japonais auront la chance de tester les joies du vol parabolique, à bord d’un avion biréacteur de la société Diamond Air Service. Ils auront pour seuls compagnons leur dispositif expérimental, qui doit respecter des contraintes bien strictes : ils devront tenir dans des racks de 60 centimètres de côté maximum, et consommer moins de 300 watts.

Cinq expériences de physique en apesanteur vont être menées sur deux jours, selon un bulletin de l’ADIT, avec l’ambassade de France au Japon :

« La première expérience sélectionnée a été proposée par l'Université Toyo. Elle a pour objectif de valider en impesanteur un appareil de diagnostic des fonctions de la partie droite du coeur (coeur droit). Cet appareil, développé par l'Université Toyo et permettant d'effectuer un examen non invasif, fonctionne en mesurant la pression dans le canal auditif externe du patient.

L'Université Ochanomizu est à l'origine du deuxième thème. Il s'agit d'observer dans un environnement en impesanteur le phénomène de développement des bulles formées par le gaz carbonique dans un mélange de jus de citron et de levure chimique.

Le troisième projet lauréat est piloté par une équipe de l'Université du Tohoku, qui souhaite observer en impesanteur la nucléation des cristaux à la surface des bulles dans de l'eau en surfusion.

La quatrième expérience choisie a été imaginée par des étudiants de l'Université de Waseda. Son but est de démontrer en impesanteur la validité d'un système de collecte d'échantillons utilisant une force électrostatique. Ce système pourrait à l'avenir être utilisé pour prélever des échantillons d'astéroïde.

Enfin, le dernier sujet de recherche est une proposition de l'Université Meiji et concerne l'analyse en impesanteur du déplacement de l'humidité au travers des interstices séparant les particules de terre. Dans l'expérience, celles-ci seront modélisées par des billes de verre. »


Ludovic Fery

Pour en savoir plus : www.jaxa.jp

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur