Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Un robot pour la stimulation transcranienne

| | |

Par publié le à 09h00

Un robot pour la stimulation transcranienne

Axilum Robotics commercialisera son premier automate fin 2012.

La start-up commercialisera d’ici la fin de l’année un robot d’assistance de la stimulation magnétique transcranienne. Un équipement à destination de la recherche, des neurochirurgiens mais aussi des neuropsychiatres.

Aux Etats-Unis, c’est un acte médical pris en charge. Au départ utilisé comme outil de recherche, la stimulation magnétique transcranienne (TMS) sort des laboratoires pour passer dans le champ du diagnostic et de la thérapie. Les neurochirurgiens peuvent l’employer en amont d’une opération, tandis que la technique semble trouver de l’intérêt pour de plus en plus d’indications : troubles psychiatriques ; douleurs chroniques ; défauts de la vue ou de l’ouïe...

La vocation de la start-up strasbourgeoise Axilum Robotics, créee en avril 2011par Bernard Bayle, Michel Berg, Michel de Mathelin, Romuald Ginhoux, Benjamin Maurin et Pierre Renaud, est d’automatiser la TMS. Reprenant une preuve de concept d’un laboratoire académique, la start-up développe un robot asservi à une caméra pour administrer la stimulation magnétique précisément au niveau de la zone à traiter. « Notre seul concurrent est un robot industriel, et il y a des réserves quant à sa sécurité », estime Michel Berg, PDG d’Axilum Robotics.

L’acte de TMS implique des mouvements rapides et puissants autour de la tête du patient. Le robot en développement est donc doté d’une sécurité intrinsèque, pour ne réaliser que des mouvements hémisphériques. Axilum Robotics veut aussi rendre son automate polyvalent, vis-à-vis des outils de navigation existants sur le marché.

La start-up vise l’homologation en Europe de son robot, qui fait déjà l'objet d'un brevet et le marquage CE pour la fin 2012.     

Ludovic Fery


Pour en savoir plus : www.axilumrobotics.com



 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur