Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Un robot mou ultrarésistant

| | | |

Par publié le à 22h08

Un robot mou ultrarésistant

Meshworm résiste à l'écrasement.

Baptisé Meshworm, ce robot mou mis au point au Massachussetts Institute of Technology (MIT) résiste à un choc violent comme un piétinement. Il pourrait être utilisé pour atteindre des endroits difficiles d’accès, ou inspirer des endoscopes et des prothèses d’un genre nouveau pour le médical.

Il résiste aux assauts répétés d’un marteau, ou même au piétinement d'un passant ! Meshworm est le dernier né, et sans doute le plus résistant, de la génération grandissante des robots mous. Conçu par l’équipe Ingénierie mécanique du Massachussetts Institute of Technology (MIT), des chercheurs de l’Université d’Harvard et de l’Université nationale de Séoul, il est fait d’un corps en polymère et d’un muscle artificiel en nickel et titane.

Chauffé en certains points par un courant électrique, l’alliage métallique se contracte autour du corps du robot et le propulse vers l’avant, à la manière du ver de terre. Le prototype copie aussi l’anatomie interne de l’animal rampant, le fil de nickel et titane étant disposé en anneaux, comme les muscles circulaires du lombric.

Regardez se déplacer le robot Meshworm dans cette vidéo du MIT :


Ces travaux financés par la DARPA, l’agence de la défense américaine, pourraient donner naissance à des robots d’exploration pour terrains accidentés. Mais Meshworm pourra aussi être à l'origine d'objets interagissant avec l’homme, tels que des prothèses ou des endoscopes pour inspecter le corps.

Ludovic Fery

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur