Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Un projet pour sécuriser les cellules souches

| | |

Par publié le à 12h12

Un projet pour sécuriser les cellules souches

Eliminer le risque cancérigène des thérapies cellulaires..

Rendre les cellules souches plus sûres. Telle est la vocation du projet Stemsafe, labellisé par le pôle de compétitivité Medicen, retenu récemment dans le cadre du fonds unique interministériel.

Malgré les espoirs qu’elle suscite, la thérapie cellulaire à base de cellules souches doit faire des progrès avant d’être administrée à l’homme. Plusieurs  publications dans la revue Nature début 2011 ont montré en particulier la dangerosité d’un certain type de cellules souches prometteuses, les cellules pluripotentes induites (iPS). Une analyse génétique a en effet démontré que ces dernières pouvaient être cancérigènes.

Un risque qui n’est pas sans rappeler les balbutiements de la thérapie génique, dont la première génération avait causé un certain nombre de leucémies chez des bébés-bulles en France.  

Le 1er mars 2012, le projet Stemsafe (Innovation en sécurisation et qualification de cellules souches allogéniques à visée clinique : application à la thérapie cellulaire cutanée) a été retenu dans le cadre du 13e appel à projets du fonds unique interministériel (FUI).

Son but est de fournir des nouveaux outils de contrôle de sécurité, rapides et applicables à tous les lots de culture cellulaire. Cela inclut les cellules iPS, mais aussi d’autres types de cellules thérapeutiques. D'un budget total de 3,6 millions d'euros, Stemsafe associe des partenaires académiques à trois acteurs industriels : Cellectis, Texcell et Metafora biosystems

Ludovic Fery

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur