Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Un ordinateur en kit, pour apprendre à coder

| |

Par publié le à 10h49

Un ordinateur en kit, pour apprendre à coder

Faire de l’ordinateur un jeu, aussi facile à construire que le dernier vaisseau pirate Lego. C’est le but de l’équipe qui a lancé Kano, un ordinateur en kit à 99 dollars, basé sur le système d’exploitation open source Debian Linux. La machine est entièrement fabriquée par l’utilisateur, qui apprend les bases du code informatique.

Il arrivera à l'intérieur d'une petite caisse en carton qui tient dans votre boîte aux lettres. Qui donc? L’ordinateur Kano, livré en pièces détachées. Le cœur de la machine est un nano ordinateur mono carte, pas plus grand qu’un billet de banque. Baptisé Rasperry Pi modèle B, il fonctionne avec un processeur ARM et dispose de 512 Mo de mémoire vive. Une série de pièces se branchent sur cet élément de base : une carte mémoire équipée du logiciel d’exploitation Kano OS (développé pendant six mois par les porteurs du projet à partir de Debian Linux, un système d’exploitation open source), un clavier disposant d’un pavé tactile, un haut parleur, quelques câbles (USB, Ethernet)… L’ordinateur se monte comme un meuble Ikea, à l’aide du mode d’emploi.

Ensuite, il ne reste plus qu’à… jouer ! Pour apprendre à coder dans les langages Smalltalk, Javascript ou Python, le plus simple est de programmer un jeu vidéo basique, comme Pong (une balle rebondit de plus en plus vite entre deux baguettes). Le système Kano Block rend le codage instinctif : le néophyte inscrit des lignes de code sur un fichier et la structure de son jeu, visible sur une autre fenêtre, évolue en parallèle. Les « Kanophiles » ne sont pas seuls face à leur appareil : « Nous sommes en train de mettre au point «Kano World”

», une plate-forme Internet pour que les utilisateurs puissent discuter entre eux », détaille Alex Klein, qui a initié le projet.

Kano n’est pas encore commercialisé mais il intéresse déjà le grand public : ses créateurs ont récoltés plus de 900 000 dollars de dons grâce à une campagne de crowdfunding toujours en cours sur le site américain Kickstarter. Mais Alex Klein vise aussi les entreprises : « Kano permettra au secteur privé, mais également aux institutions publiques et aux organisations non gouvernementales, de donner à leurs salariés de nouvelles compétences de codage indispensables au XXIe siècle. »

Sur la vidéo ci-dessous, découvrez comment fabriquer votre ordinateur en 107 secondes.

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur