Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Un évent en EPDM diminue les efforts de fermeture

| | |

Par publié le à 11h39

Un évent en EPDM diminue les efforts de fermeture

Eliminer la surpression sans compromettre l'étanchéité.

Il est toujours difficile de fermer les portes des cellules frigorifiques. Leur étanchéité oblige en effet à comprimer l’air mis en mouvement pas le battant de porte. Pour lutter contre se phénomène Maagtechnic a conçu un évent en EPDM.

La fermeture des portes des cellules sous température contrôlée des petits véhicules frigorifiques est souvent difficile. En effet, en raison de l’isolation et donc de l’étanchéité de la cellule frigorifique, il faut comprimer l’air mis en mouvement pas le battant. Cela crée une contre-pression et une résistance qui imposent de fournir un effort important.

Un fabricant de véhicules frigorifiques en quête d’une solution originale s’est donc adressé aux techniciens d’application de Maagtechnic en Allemagne.

Les spécifications du cahier des charges étaient claires : pour éviter une chute de température inutile dans la chambre froide, il faut pouvoir fermer rapidement la porte du véhicule frigorifique. Cela peut être obtenu par une diminution rapide du volume d’air comprimé dans la chambre froide. A cet effet, Maagtechnic a développé une soupape qui s’ouvre lorsqu’elle est exposée à une surpression et se referme d’elle-même après l’équilibrage de pression.

Cette tâche peut être remplie par une pièce moulée en élastomère. Le choix définitif du matériau s’est porté sur l’EPDM (éthylène-propylène-diène monomère), avec une dureté de 80 Shore A. Cet élastomère a de très bonnes valeurs de rappel, dispose d’une flexibilité à froid jusqu’à –20 °C et présente une résistance élevée au vieillissement et aux UV.

Une conception savamment étudiée

La membrane a été conçue avec trois lèvres d’ouverture décalées de 120°. Cette construction permet d’obtenir la plus grande ouverture possible pour la sortie d’air. Les parois de la membrane présentent une épaisseur de seulement 1,5 mm, ce qui les rend extrêmement souples.

Des nervures de renfort incurvées, qui s’amincissent fortement vers le centre de la membrane, s’inclinent vers le côté lors de l’ouverture des lèvres de la soupape. Ces nervures de renfort ont pour fonction d’assurer le rappel des lèvres et permettent la fermeture rapide.

Les renforts servent par ailleurs à fermer proprement les lèvres même au point d'intersection. La fermeture des lèvres de la membrane est en outre soutenue par le bref effet de succion qui apparaît après la perte de surpression.

Tirant parti de son savoir-faire en matière de production, Maagtechnic, pour que la jointure des lèvres soit parfaite et le reste pendant toute la durée d’utilisation de la membrane, a décidé de n’ouvrir les lèvres qu’après la vulcanisation de la pièce moulée à partir d’un point de coupe prévu.

Ainsi la configuration des lèvres à l’état fermé reste fixe dans le moule et cette géométrie n’est pas modifiée lors du travail de coupe. Lors du développement du moule, Maagtechnic a aussi veillé à ce que la pièce puisse être fabriquée en une seule coulée.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.maagtechnic.fr
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur