Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Un ballon stratosphérique pour les communications 4G/5G

| | |

Par publié le à 09h31

Un ballon stratosphérique pour les communications 4G/5G

Son dirigeable étant en cours de développement, Thales Alenia Space a fait appel à l'entreprise espagnole Zero 2 Infinity pour fournir un ballon stratosphérique.

Mardi 11 septembre 2018, l'entreprise Thales Alenia Space a annoncé s'être associée avec l'opérateur espagnol Hispasat pour développer un projet de communication 4G et 5G entre un smartphone et un ballon stratosphérique. Une démonstration est prévue en octobre 2018 dans le sud de l'Espagne.

Thales Alenia Space et Hispasat, l'opérateur espagnol de communications par satellite, ont annoncé mardi 11 septembre 2018 s’être associés dans le cadre d’un projet de démonstration d’un ballon stratosphérique dédié à des applications télécoms 4G et 5G. Prévu pour octobre 2018 dans le sud de l’Espagne, cette démonstration aura pour objectif de tester la communication directe entre un smartphone resté au sol et une charge utile embarquée dans un ballon stratosphérique.

Dans le cadre de la démonstration, Thales Alenia Space a fait appel à l’entreprise espagnole Zero 2 Infinity pour lui fournir le ballon stratosphérique. Mais l’entreprise espère bien utiliser dans le futur le dirigeable stratosphérique Stratobus qu’elle développe. « Sa position dans la stratosphère, à 20 kilomètres d'altitude est optimale pour les télécommunications 4G et 5G, avec des signaux envoyés directement au smartphone de l'utilisateur final en quelques millisecondes seulement », indique Jean-Loïc Galle, président directeur général de Thales Alenia Space, dans un communiqué.

De son côté, Hispasat considère que les solutions stratosphériques offrent flexibilité et agilité opérationnelle : « Elles nous permettent de répondre immédiatement aux besoins de communication et de connectivité, avec une infrastructure qui fournit du très haut débit avec un minimum de retard, tout en évitant les limitations techniques et économiques liées au lancement d'une fusée, déclare Carlos Espinós, président  directeur général d'Hispasat, dans un communiqué. De plus, cette solution permet de réduire l'empreinte environnementale par rapport aux satellites, ce qui constitue un avantage supplémentaire. »

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur