Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Turbocompresseur pour application à fortes variations de débit

| | |

Par publié le à 23h15

Turbocompresseur pour application à fortes variations de débit

Des turbo-compresseurs allant jusqu'à 15 000 Nm3/heure

Le turbocompresseur Aerzen convient à toutes les applications qui requièrent simultanément une pression constante et subissent des variations importantes de débit, comme par exemple, les assainissements de l’eau.

Les nouveaux groupes surpresseurs et compresseurs proposés par constructeur allemand Aerzen permettent de réduire la facture énergétique des industriels. Il propose cette fois une nouvelle gamme de 38 modèles de turbocompresseurs basse pression, de 400 mbar à 1,5 bar, pour un débit de 800 à 15 000 Nm³/heure.

Rappelons que e compresseur rotatif, machine volumétrique, possède 2 rotors en forme de vis qui compriment l’air entre eux, tandis que le turbocompresseur accélère dynamiquement la vitesse de l’air grâce à une roue à aubes (appelée également impulseur) montée sur l’arbre moteur, établissant ainsi la pression dans le réseau.

Les turbocompresseurs Aerzen sont des machines ‘‘plug and play’’ pour des mises en place et en service simples et rapides. Et la conception très optimisée de chacun de leurs composants, permet d’obtenir une machine au rendement élevé, dotée d’une grande robustesse.

Une mécanique haut de gamme

Un moteur turbo à hautes vitesse et hautes performance à aimant permanent, refroidi par air, comprenant un variateur de fréquences avec filtre RFI offre une grande efficacité énergétique constante, entre 94 et 98 % sur sa plage de fonctionnement. Grâce au variateur intégré, le turbocompresseur est piloté en douceur pour délivrer la juste quantité d’air.

Il est doté d’une roue à aubes -seule pièce en mouvement de la machine- en acier inoxydable moulé, directement montée sur le rotor du moteur, minimisant ainsi l’inertie. Cette aube est composée de pales dont l’arête de 0,3 mm d’épaisseur aux courbures très étudiées, limitent la friction de l’air. Ainsi, le turbo- compresseur, naturellement ventilé, élimine l’installation de toute autre source externe de refroidissement. Plus de fonctionnement en dents de scie et de gaspillage énergétique par excès d’aération ! 


                                        

                                             Un arbre en sustentation 
                                        sur des paliers aérodynamiques


Des paliers radiaux et axiaux à air, sans contact, fonctionnant sans huile supportent l’ensemble tournant. Leur forme aérodynamique produit, lors de la rotation, un coussin d’air, mettant en sustentation le rotor ultra léger.

Ces paliers offrent une robustesse importante : plus de 20 000 arrêts/départs, soit une durée de vie moyenne de 10 ans en continu.

Discret, petit et très communicant

Intégrant un capot préalablement monté, le turbocompresseur produit peu de nuisances sonores (< 80 dBA). Autre atout, sa compacité qui conduit à une faible emprise au sol : en moyenne, seulement 2,8 m² pour un poids de 2 000 kg, facilitant sa manutention.

C’est pourtant une machine complète, avec connexion possible via un système Modbus, qui intègre un tableau de commande et une unité de contrôle avec afficheur. Il fournit l’historique complet sous forme de tableaux des points de fonctionnement et des défauts, téléchargeable sur clef USB. L’opérateur dispose de différents niveaux de contrôle : débit ; pression ; courant moteur ; sondes externes…

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.aerzen.fr
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur