Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Trois prototypes de toilettes durables récompensés par Bill Gates

| | |

Par publié le à 17h30

Trois prototypes de toilettes durables récompensés par Bill Gates

Le concept de toilettes solaires de l'institut Caltech remporté le premier prix

La fondation du milliardaire américain vient de dévoiler les vainqueurs de son concours sur le thème « réinventer les toilettes». A la clé, trois concepts de sanitaires capables de valoriser au mieux les déchets humains en l’absence de réseau sanitaire. Tour d’horizon des technologies retenues par les lauréats.

Réinventer les toilettes : l’objectif du concours organisé par la Bill and Melinda Gates Foundation, dont les résultats ont été dévoilés mardi dernier, peut prêter à sourire. Mais son enjeu est on ne peut plus sérieux. Selon la fondation, la nourriture et les eaux polluées par les matières fécales provoquent plus de 1,5 millions de morts infantiles par an.

Les équipes de chercheurs récompensées, issues des plus prestigieuses universités, ont déployé des trésors d’ingénierie pour répondre à un cahier des charges serré. « Ces toilettes doivent réceptionner et traiter les déchets humains en l’absence de réseau d’eau, d’égouts ou de connexion électrique, et transformer ces déchets en ressources utiles, tels que l’énergie ou l’eau à un prix abordable », précise la fondation.

Les toilettes solaires produisent de l’hydrogène

Premier lauréat, le professeur Hofmann du California Institute of Technology, ou Caltech (USA) a reçu 100 000 dollars pour son prototype de toilettes solaires. Son panneau photovoltaïque alimente un réacteur électrochimique qui décompose l’eau et la matière organique en hydrogène gazeux. Celui-ci peut être stocké et consommé dans une pile à combustible pour produire un courant électrique sur demande. L’installation tient par ailleurs dans une cabine sanitaire standard.

L’hydrocarbonisation pour du charbon bio

L’Université de Loughborough (Royaume Uni) s’est vu attribuer la deuxième place  - et 60 000 dollars – pour des toilettes produisant un charbon biologique, des minéraux et de l’eau propre. Elles utilisent le procédé de carbonisation hydrothermale, un traitement thermique destiné à tuer les pathogènes et réduire les excrétions en produits utilisables. Le combustible ainsi obtenu peut être utilisée pour le chauffage ou pour l’auto-alimentation du procédé, tandis que l’eau peut être valorisée en agriculture.


Le concept britannique expliqué en vidéo

La désinfection avant la fertilisation

L’Université de Toronto (Canada) rafle un troisième prix de 40 000 dollars pour des toilettes qui traitent séparément fèces et urine pour en tirer engrais et eau pure. Le liquide transite par des filtres à sable et une chambre de désinfection UV, tandis que les excréments solides sont compactés et incinérés. En sus de la production de ressources agricoles, les toilettes assurent ainsi un rôle de désinfection.

Hugo Leroux
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur