Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Total se tourne vers la production et le stockage d’électricité

| | | |

Par publié le à 15h59

Total se tourne vers la production et le stockage d’électricité

Symptomatique des évolutions du Groupe, Total a reconverti sa raffinerie de La Mède en unité de production de biodiesel.

Total affiche ses ambitions d'ici à 20 ans : être dans le top 3 de l’énergie solaire, se développer dans le trading d’électricité et dans le stockage d’énergie. Prenant acte qu’il ne pourra plus se reposer autant qu’avant sur le pétrole, Total souhaite également devenir producteur d’électricité.

Total doit préparer le moyen et long terme et se projeter pour renforcer sa position de leader mondial de l’énergie, annonce le pétrolier dans un communiqué de presse paru mardi 19 avril. Pour cela, le Groupe a annoncé la création d’une nouvelle branche Gas Renewables & Power, chargée de porter l’ambition de Total sur la chaîne de l’électricité à travers le développement dans l’aval gaz et dans les énergies renouvelables, mais aussi dans le métier de l’efficacité énergétique. Cette branche associera une nouvelle direction Innovation & Efficacité Energétique aux actuelles directions Gaz et Energies Nouvelles, et couvrira aussi le fonds de capital-risque Total Energy Ventures. Les bioénergies seront quant à elles regroupées dans un Pôle Biofuels, au sein de la Branche Raffinage-Chimie. La nouvelle Branche Gas Renewables & Power sera effective en septembre.

« Le développement du gaz nous pousse à appréhender la chaîne de l’électricité »

« Le groupe a vocation à produire et à vendre de l’électricité d’origine renouvelable. Car l’électricité sera l’énergie du XXIe siècle et le développement du gaz et des renouvelables nous pousse à appréhender globalement la chaîne de l’électricité », assure le PDG Patrick Pouyanné. « Nos ambitions d'ici à 20 ans sont multiples en ce domaine : être dans le top 3 de l’énergie solaire, se développer dans le trading d’électricité, dans le stockage d’énergie, être leader sur les biocarburants, notamment les biojets destinés à l’aviation, mais aussi envisager des développements possibles dans les autres énergies renouvelables. L’ambition est de doter Total d’un nouveau métier qui contribuera à en faire la major de l’énergie responsable ».

Bien que le Major soit aujourd’hui absent de l’activité proprement dite de production d’électricité, l’annonce n’est pas si surprenante compte tenu du contexte actuel du secteur de l’énergie, en pleine restructuration. D’une part, ces dernières années, la production de gaz Total était devenue plus importante que sa production de pétrole, dont la faiblesse des prix semble par ailleurs s’inscrire dans la durée. D’autre part, Total est l’actionnaire majoritaire de la société américaine Sunpower, un des leaders mondiaux de la fabrication de panneaux photovoltaïques et constructeur de centrales solaires. Il possède également 20 % d’une grande ferme solaire à concentration à Abu Dhabi (Shams), même si au final, les énergies vertes n’ont générées que 1 % du chiffre d'affaires réalisé par le groupe. Enfin, Patrick Pouyanné avait inscrit en juillet dernier les énergies nouvelles, et en particulier le solaire, parmi ses grands axes stratégiques, prévoyant d’y consacrer une enveloppe d’investissement de 500 millions de dollars par an et s’est fixé un objectif de 20 % du porte-feuille de total constitué par les renouvelables en 2035.

Concernant la R&D, Total créé un nouveau Pôle Strategy-Innovation, qui englobe la direction Stratégie & Climat qui a en charge la prise en compte dans la stratégie de l’objectif de limiter le réchauffement de la planète à 2°C.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur