Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Thales Alenia Space signe un accord pour le développement de Stratobus

| | | | | |

Par publié le à 10h21

Thales Alenia Space signe un accord pour le développement de Stratobus

Avec 100 mètres de long pour 33 mètres de diamètre maximal, Stratobus est conçu pour évoluer à 20 kilomètres d’altitude.

Lundi 9 juillet, Thales Alenia Space a signé un accord avec le laboratoire de R&D Southwest Research Institute pour développer le dirigeable Stratobus. A mi-chemin entre le drone et le satellite, le système serait voué à des missions de type surveillance ou télécommunication.

Thales Alenia Space et le Soutwest research institute (SwRI), laboratoire de recherche et développement américain, ont annoncé lundi 9 juillet la signature d’un accord pour coopérer au développement du dirigeable Stratobus. SwRI apportera ses conseils et une assistance technique basés sur son expérience dans les technologies relatives aux véhicules autonomes plus légers que l’air. Les deux entités ont mis en place un comité de travail conjoint pour gérer leurs activités de coopération au fur et à mesure que le projet Stratobus progressera.

Institut de R&D basé au Texas, le SwRI fournit ses services de R&D à des clients industriels et gouvernementaux dans des domaines variés allant de la santé à l’électronique, en passant par l’énergie ou le spatial. Un département dédié aux technologies « plus légères que l’air » conçoit, développe et teste des véhicules autonomes de type dirigeable pour des applications scientifiques et militaires.

Dirigeable de la famille des HAPS [High Altitude Platform System], Stratobus est défini comme étant à mi-chemin entre un drone et un satellite. « Produit low cost avec une couverture régionale permanente, il est le complément idéal d’une solution par satellite », indique Thales Alenia Space. Le système serait voué à embarquer des missions de type surveillance des frontières, de sites critiques sur terre ou sur mer, de la sécurité militaire, mais aussi de contrôle environnemental et télécommunications. Lors d’une présentation en mars 2017, Thales Alenia Space annonçait le vol d’un premier démonstrateur de 45 mètres de long d’ici fin 2018 et un vol à échelle 1 fin 2019, début 2020.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur