Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Stratobus, le ballon de Thales qui doit voler 5 ans dans la stratosphère

|

Par publié le à 07h52

Stratobus, le ballon de Thales qui doit voler 5 ans dans la stratosphère

Thales a convié récemment quelques journalistes à découvrir les innovations sur lesquelles planchent ses chercheurs. Parmi elles, Stratobus, un concept de ballon stratosphérique conçu pour assurer des missions conjointes de celles d'un satellite.

Stratobus sera-t-il le futur Airbus de la stratosphère ? Pas sûr. Ce concept de ballon capable de voler pendant cinq ans dans la stratosphère, cette couche qui démarre à plus de 20 kilomètres d’altitude, aura avant tout des applications militaires ou scientifiques, et non de tourisme spatial.

C’est Thales Alenia Space (TAS) qui porte ce projet très ambitieux. Avec une charge utile de 250 kg, Stratobus peut remplir des missions très diverses : télécommunication, navigation, observation et surveillance, mesure de l’environnement, pour des clients aussi bien civils que militaires. Ce ballon est conçu pour assurer de longues missions, complémentaires de celles d’un satellite.

L’engin évoluera à 20 km du sol pour profiter à la fois des faibles vents à cette altitude (environ 70 km/h) et d’une densité de l’air suffisamment réduite pour ne pas trop augmenter la masse et le volume de la nacelle. Les dimensions de Stratobus sont toutefois impressionnantes : l’engin piloté du sol fera 100 mètres de long pour 33 de large, soit un volume d’environ 50 000 mètres cube. L’une des trouvailles technologiques de Stratobus est son système d’alimentation en énergie solaire : au lieu de mettre des dizaines de panneaux solaires sur le dessus de l’enveloppe, il y a un concentrateur solaire placé à l’intérieur du ballon, ainsi qu’une pile à combustible réversible et un anneau autour du ballon qui effectue une rotation et permet ainsi au ballon d’être toujours alimenté en énergie solaire.

L’enveloppe est aussi un petit chef d’œuvre de technologies avec une conception multicouches ultra résistante à base de textiles techniques. TAS compte faire voler un premier démonstrateur de 45 mètres de long d’ici fin 2018. Le premier vol d’un Stratobus à échelle 1 est prévu fin 2019, début 2020.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur