Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Article Précédent
Article Suivant
Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Solution d’impression 3D abordable pour l’éducation

| | | |

Par publié le à 17h35

Solution d’impression 3D abordable pour l’éducation

Une offre promotioonnelle pour le monde de l'éducation

À l'occasion du salon Educatec 2012, Objet lance l’offre Scholar. Une solution d'impression 3D pour l’éducation disponible à un prix abordable.

La société Objet Ltd., spécialiste en matière d'impression 3D destinée au prototypage rapide et à la fabrication additive, lance Objet30 Scholar, une solution d'impression 3D tout-en-un disponible à un prix très attractif pour les écoles, les lycées, les universités et les établissements d'enseignement supérieur.

« L'offre Objet30 Scholar a été conçue dans le but de rendre encore plus accessibles les systèmes et les solutions d'impression 3D d'Objet pour le marché éminemment stratégique de l’éducation. Elle permet aux étudiants et aux universités de créer et de réaliser des prototypes de projets complexes dans une multitude de disciplines - en particulier les matières principales (sciences, technologie, ingénierie et mathématiques) », explique Gilad Gans, vice-président exécutif d'Objet.

L'offre comprend l'imprimante professionnelle 3D de bureau Objet30 Scholar, capable de traiter des modèles 3D de 300 x 200 x 150 mm, des matériaux d'impression 3D rigides opaques pour 2 ou 3 ans (matériau bleu rigide Objet RGD240 et matériau de support) entreposés et livrés à la demande par Objet, un système de nettoyage pour éliminer le matériau de support, une formation pour les utilisateurs, l'entretien de l'imprimante 3D et une assistance technique. Les détenteurs d'une imprimante Objet30 Scholar bénéficient également d'une remise supplémentaire sur les offres de réapprovisionnement de matériaux d'impression 3D.

L'Objet30 Scholar procure une précision au niveau des couches de 28 microns et une résolution maximale de 0,1 mm. Le matériau offre une visualisation très détaillée pour simuler l'apparence précise de produits finis réalisés en plastique standard.

Jean-François Prevéraud

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Une réaction

Aurélien
Le 17/02/2014 à 14h40
D'après ce que je lis ça et là, depuis quelques semaines le frittage laser est tombé dans le domaine public, il faut espérer que cela entraine les mêmes effets que pour le fdm même si je ne pense pas qu'on puisse atteindre des prix aussi bas... ?

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur