Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Salon 3D print : les 5 innovations qu’il ne fallait pas manquer

| | | | |

Par publié le à 06h33

Salon 3D print : les 5 innovations qu’il ne fallait pas manquer

Construction 3D propose des solutions pour réaliser des bâtiments en misant sur la fabrication additive.

Vous n’avez pas eu le temps de vous rendre au 3D Print Congress & Exhibition, le carrefour des acteurs de la fabrication additive qui a eu lieu à Lyon du 5 au 7 juin ? Pas de panique, la rédaction d’Industrie & Technologies a repéré pour vous les innovations marquantes de ce salon, qui a rassemblé cette année pas moins de 250 exposants du secteur. Suivez le guide.

Des plans tactiles pour les personnes malvoyantes

Se repérer dans un environnement inconnu n’est déjà pas facile pour les voyants…mais pour les personnes atteintes de handicap visuel, c’est un vrai casse-tête. Un défi qui tend à conduire ces personnes à limiter leurs déplacements aux seuls itinéraires qu’ils connaissent déjà. Pour y remédier, la start-up Feelobject a imaginé un boîtier électronique qui s’associe à une carte magnétique en plastique sur laquelle est imprimée un plan en relief du bâtiment, avec des symboles intuitifs pour les escaliers ou les cloisons. Appuyer sur certains éléments permet de déclencher un dispositif d’information sonore.

Le recours à la fabrication additive a permis de tirer drastiquement à la baisse les coûts de réalisation des plans, par définition différents pour chaque environnement cartographié. Cette innovation a valu mercredi 6 juin à la jeune pousse le premier prix du start-up Contest, décerné par un jury dont faisait partie Industrie & Technologies. Les deux autres nominés étaient la société Gecko 3D, qui propose de remplir les cartouches usées des imprimantes 3D, et la société Beelse, qui centralise l’ensemble des besoins d’un industriel autour de son procédé de fabrication additive.
 

Des prototypes plus vrais que nature

Stratasys a profité du salon pour présenter sa nouvelle gamme de matériaux VIVID Colors, adaptés à ses systèmes polyjet, permettant notamment d’obtenir un rendu transparent texturé et de gagner en précision dans le rendu des couleurs. Une innovation qui permet d’obtenir des prototypes au rendu hautement réaliste, comme l’a souligné la vice-présidente de la business unit matériaux de Stratasys, Zehavit Reisin, lors d’une table-ronde consacrée à l'innovation dans le domaine des matériaux pour l'impression 3D animée par Industrie & Technologies. Cette solution a notamment séduit Audi, dont le centre de présérie situé à Ingolstadt, en Allemagne, l’utilisera pour valider ses cabochons de feux arrière avec un gain de temps de l’ordre de 50%.

La société mettait aussi en avant un nouveau thermoplastique à haute résistance chimique à base de PEEK, Antero 800 AN, dédié au processus FDM et adapté aux besoins des secteurs de l’aéronautique et de l’automobile. Ses propriétés de dissipation électrostatique lui ont valu un ticket pour la lune, puisqu’il sera utilisé dans la fabrication de certaines pièces du vaisseau de la future mission Orion de la Nasa.

Une machine tout-en-un pour la fabrication additive…et soustractive

Dans le cadre du projet 3D Hybride, PrismaDD et ManuTech se sont associés pour concevoir une machine hybride capable de produire des pièces à la fois en fabrication additive, à l’aide d’un laser continu, et en soustrayant de la matière grâce à un laser ultracourt femtoseconde, les deux lasers travaillant alternativement pour parfaire la finition et la précision.

 

Des maisons imprimées en 3D

On ne pouvait pas les manquer : l’équipe de constructions 3D, qui propose des solutions clés en main pour l’impression 3D dans le bâtiment, présentait sur son stand des pièces de mobilier réalisée à l’aide de son matériau à base cimentaire. La société, qui a déjà réalisé un récif artificiel, du mobilier urbain et différents murs espère imprimer d’ici la fin de l’année pour projet d’imprimer la première maison témoin imprimée en 3D habitée en France.

Une porte d’avion aérodynamique

CTIF et Soegeclair Aerospace ont été distingués dans le cadre du trophée 3D Print pour la réalisation en fabrication additive d'une porte de maintenance d'avion en aluminium. Grâce à leur procédé Optimdoor, ils ont obtenu une réduction de 30% de la masse, en utilisant une quantité de matière calculée au plus juste, ce qui a permis de limiter les coûts. La liberté de design offert par la fabrication additive permet de plus d'améliorer l'aérodynamisme de la pièce.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur