Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

S3D met la graisse animale dans le moteur

| | | | | | |

Par publié le à 09h00

S3D met la graisse animale dans le moteur

Deux installations de 35 kW tournent déjà.

La start-up nantaise a mis au point un procédé pour alimenter un moteur diesel avec des résidus de graisse animale. Elle conçoit ainsi des unités de cogénération sur mesure pour de petites usines et planche à présent sur la valorisation de sous-produits de la pêche.

Essayez d’alimenter votre moteur diesel avec du saindoux. Vous aurez des problèmes. La start-up nantaise S3D en a pourtant fait sa spécialité. Et le succès semble au rendez-vous : S3D a déjà équipé deux charcuteries industrielles. Celles-ci produisent maintenant électricité et chaleur à partir de leurs déchets à haute teneur en lipide. 

« Valoriser des graisses animales en déchets pour alimenter un moteur diesel destiné à produire de l’électricité et de la chaleur ». Tout commence avec ce sujet de thèse proposé à l’ Ecole des Mines de Nantes. Le sujet enthousiasme l’étudiant Anthony Kerihuel, cofondateur de la start-up. « Fin 2002, nous sommes en pleine crise de la vache folle. La valorisation de la graisse dans l’alimentation animale n’est plus à l’ordre du jour », rappelle-t-il. Un choix payant. En 2007, fruit de trois années de thèse, le prototype Valorfat, voit le jour. Le démonstrateur, d’une puissance de 35 kW est testé puis validé sur le site industriel de Maillard - La Bainaise. Une solution qui garantit à ce producteur d’andouilles l’autosuffisance électrique.

Grâce à son prototype, S3D remporte le prix du Ministère de la Recherche dans la catégorie ''Création d’entreprise innovante''. Ses 150 000 euros permettent à la start-up tout d'abord de développer sa technologie. Elle installe ainsi deux modèles de 35k W dans des charcuteries industrielles et développe actuellement un modèle de 350 kW pour un client italien. 

Graisse animale, moteur diesel… Non, le procédé Valorfat ne produit pourtant pas de biodiesel. « L’idée de S3D, c’est de créer de petite unités pour permettre aux utilisateurs de récupérer électricité et chaleur sur place. Or, le procédé de transestérification, qui produit du biodiesel à partir d’huiles végétales ou animales, est trop complexe à mettre en place à petite échelle », précise Antony Kerhuel.  Plutôt que de transformer le corps gras chimiquement, Valorfat opère donc une transformation physique. 

La graisse solide est mélangée avec de l’alcool pour réduire sa viscosité. La substance est additionnée d’eau pour créer une microémulsion qui est pulvérisée dans le moteur. Les microgouttelettes d’eau, en s’évaporant, dispersent graisse et alcool en un brouillard ultrafin. Résultat : une combustion plus efficace.  « L’industriel n’a qu’à appuyer sur un bouton. La graisse est fluidifiée, émulsionnée, et brûlée dans un moteur classique à cogénération ».

S3D valorise à présent son expertise en bureau d’études. Elle conçoit des solutions ''sur mesure'' pour la production de carburants alternatifs. Dernier projet en date : adapter le procédé Valorfat à une huile de poisson issue de sous-produits de la pêche. Le projet, mené en partenariat avec l’Ifremer est en attente de subventions européennes dans le cadre du programme Life+.

Forte de son expertise énergétique, la start-up projette aussi de diversifier son activité sur trois axes : méthanisation ; traitement des gaz et gazéification de déchets lignocellulosiques. Pour cette dernière activité, S3D planche sur un prototype de 5 kW de cogénération à partir de déchets agricoles secs (paille, noyaux de fruits, etc…). 

Hugo Leroux
 

S3D en bref :

Date de création : février 2007
Créateur(s) : David Guianvarch, Luc Gérun et Anthony Kerihuel (président).
Implantation : Nantes (44)
Effectif : 9 personnes

Chiffre d’affaire : 400 k€ en 2010
Site web :    www.sol3d.com
Contact : Anthony Kerihuel
Tel: 02 51 13 52 82
E-mail : 
contact@sol3d.com

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur