Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Robots open-source, Thomas Pesquet, startups étudiantes... les innovations qui (re)donnent le sourire

| | | | | | |

Par publié le à 16h24

Robots open-source, Thomas Pesquet, startups étudiantes... les innovations qui (re)donnent le sourire

Centrale flottante.

Après ce long week-end, difficile de se remettre dans le bain ? La rédaction d’Industrie & Technologies a repéré les actualités liées à l’innovation qui devraient vous mettre de bonne humeur. En matière d’innovations et de technologies, ça bouge et ça avance dans le bon sens. Et on vous le prouve !

Des robots sur mesure

Envie de construire votre propre robot et de le programmer comme vous le souhaitez ? Optez pour la robotique Open source. Ces robots, à la portée du plus grand nombre, présentent plusieurs avantages : leurs plans sont téléchargeables librement sur Internet, il suffit souvent d'une imprimante 3D (disponible dans n'importe quel fablab) pour le fabriquer, et il est possible de le personnaliser. En effet, les plans des robots open source étant en libre accès, il ont également la particularité d'être modifiables (software et hardware) à volonté. Seule obligation : ici, pas de secret. Une fois les améliorations apportées, les bidouilleurs doivent repartager les plans avec l'ensemble de la communauté. Et si vous adoptiez Darwin, Poppy, Inmoov ou Farmbot ?

Thomas Pesquet de retour sur Terre

Vendredi dernier, l'astronaute français est redescendu sur Terre après 197 jours à tutoyer les étoiles. Avec dans son escarcelle plein de bonnes nouvelles. Au cours de sa mission spatiale, "Proxima", l’ingénieur aura réalisé une centaine d’expériences scientifiques : 62 coordonnées par l’Agence spatiale européenne et le Cnes et 55 autres organisées par les agences spatiales américaine, canadienne et japonaise. On compte notamment l'expérience Fluidics. Dédié à l'industrié aérospatiale, ce projet analyse le phénomène de ballottement des liquides dans les réservoirs des engins spatiaux en situation réelle de micropesanteur. Objectif : améliorer le guidage et la précision de ces engins, en particulier des satellites. Et optimiser leur temps de disponibilité grâce à une meilleure gestion de leur carburant.

La Chine, résolument tournée vers le soleil

La Chine a inauguré en février la plus grande centrale photovoltaïque au monde. Avec ses 27 km2 et ses 4 millions de panneaux solaires, la centrale de Longyangxia Dam affiche une puissance de 850 MW. Et l'Empire du milieu ne compte pas s'arrêter là. Un projet de 2000 MW a été lancé au nord-ouest du pays. Pour comparaison, nos centrales nucléaires en fonctionnement les plus récentes ont une capacité de 1500 MW. Plus largement, le pays s’est engagé dans un plan national pour 110 GW d’énergie solaire et 210 GW d’énergie éolienne d’ici 2020. Il espère atteindre 20% d’énergie renouvelable en 2030.

A Troyes, booster les étudiants-startupers

Doper le nombre de start-ups créées par les étudiants à la sortie de leurs études. C’est l’objectif que s’est fixé l’Université de technologie de Troyes (UTT) en lançant le projet Mind - "Maîtriser, innover, développer" - à la rentrée. Créé par et pour les étudiants, ce projet lancé en septembre dernier fédère aujourd'hui 250 d'entre eux, autour d'une cinquantaine d'initiatives. Pour les inciter à donner corps à leurs idées, l'Université reconnait désormais ces projets personnels comme source d'enseignement. Et les crédite donc d'un nombre d'ECTS équivalent aux cours qu'ils remplacent. Un panel d'outils est également mis à diposition des étudiants, parmi lesquels : un fablab, un espace de co-working ou encore un hacklab pour tester la sécurité des innovations qu'ils souhaitent lancer sur le marché..

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur