Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Renault recharge ses véhicules électriques en roulant !

| |

Par publié le à 08h03

Renault recharge ses véhicules électriques en roulant !

Le constructeur automobile a développé un système de charge dynamique sans contact. La technologie est basée sur le phénomène d’induction. Une piste pour améliorer la facilité d’utilisation des véhicules électriques et leur accessibilité.

En association avec Qualcomm Technologies et Vedecom, Renault vient de présenter un système de charge dynamique pour recharger les véhicules électriques en roulant. Les premiers tests ont été effectués avec deux Renault Kangoo Z.E. sur une longue piste d’essai, dont cent mètres étaient équipés avec les nouveaux modules technologiques. Le système de charge dynamique développé par le constructeur automobile permet une charge de 20kW à une vitesse de 100km/h. 

Reposant sur le phénomène d’induction, cette technologie fait intervenir un transfert d’énergie entre la chaussée et le véhicule via un champ électromagnétique. La chaussée est équipée d’un système de détection qui fournit de l’énergie lorsqu’un véhicule approche. Alimentée en énergie, des bobines situées dans la chaussée génèrent un champ magnétique qui induit un courant électrique dans le module récepteur installé dans le véhicule. L’énergie générée est envoyée vers le moteur ou la batterie en fonction des besoins. Si la technologie encore en phase R&D voit le jour, le module récepteur pourra être intégré à tous les véhicules électriques dès la conception.

L’autonomie est un enjeu majeur pour les véhicules électriques. Les constructeurs automobiles mettent au point des batteries plus grosses, et avec des capacités à stocker l’énergie plus importantes. De quoi répondre aux besoins énergétiques pour les petits trajets. Cette technologie pourrait apporter une solution complémentaire pour parcourir de plus longues distances. A terme, l’objectif est de la déployer sur des axes routiers existants, notamment sur les autoroutes. Reste à savoir si la technologie est adaptée à des conditions de conduite réelles... D’après Renault, les premiers tests sont déjà concluants puisque que la charge sans contact fonctionne même si le conducteur ne roule pas droit, ou s’il module sa vitesse. 
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur