Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Recyclage des déchets électriques : les pays en développement devront s’y mettre

| | | |

Par publié le à 10h37

Recyclage des déchets électriques : les pays en développement devront s’y mettre

Anticiper l'explosion du volume à retraiter de ces déchets.

L’explosion des ventes d’équipements électriques et électroniques dans les pays en voie de développement oblige ces derniers à se préparer au traitement des déchets que cela entraine. Deux pays sont particulièrement concernés : la Chine et l’Inde.

Le traitement des déchets d’équipements électriques et électronique (DEEE) est depuis quelques années opérationnel en Amérique du Nord, dans l’Union européenne et au Japon. Mais qu’en est-il des pays en développement ? La situation s’annonce  inquiétante en raison de l’explosion des ventes de produits électriques et électroniques en Chine, en Inde, au Brésil, au Mexique ou en Afrique du Sud. D’où la nécessité de préparer ces pays à la gestion de l'explosion de leurs déchets électroniques. Faute de quoi il y aurait de graves conséquences environnementale sur toute la planète. Telle est la conclusion de rapport d'experts qui vient d’être publié par le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

« Ce rapport souligne l'urgence de mettre en place des processus ambitieux, formels et régulés pour la collecte et le traitement des déchets électriques et électroniques dans les pays en voie de développement », martèle Achim Steiner, directeur exécutif du PNUE. Un pays attire tout particulièrement l’attention des experts : la Chine, déjà le deuxième producteur de DEEE au monde, derrière les Etats-Unis, avec 2,3 millions de tonnes par an, mais avec des procédures d'incinération inadéquates qui entraînent une pollution importante.

+ 500 % pour les déchets informatiques

Selon le rapport, basé sur des données fournies par onze pays en développement, l'Inde, le Brésil, le Mexique et d'autres pays d’Afrique risquent également d'être confrontés à de graves conséquences environnementales et sanitaires si le recyclage est laissé aux aléas du secteur informel. En Afrique du Sud et en Chine, l'augmentation des déchets d'ordinateurs est estimée entre 200 à 400 % d'ici à 2020. En Inde, cette augmentation pourrait atteindre 500 %. La téléphonie mobile devrait quant à elle produire sept fois plus de déchets en 2020 qu'en 2007 en Chine, dix-huit fois plus en Inde. En outre, la proportion de déchets de téléviseurs devrait doubler dans ces deux pays et celle des réfrigérateurs pourrait tripler en Inde.

Le rapport appelle les pays en développement à se préparer à ces augmentations, non seulement en raison de leurs conséquences sanitaires et environnementailes, mais aussi parce que bien gérées, elles offrent des opportunités en matière d'emplois, de diminution des émissions et de récupération de métaux précieux (argent, or, palladium, cuivre, indium…).

Ridha Loukil

Pour télécharger le rapport : « Recycling - from E - Waste to Resources »

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur