Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Raul Bravo, Dibotics : "il faut être impertinent pour innover"

| | | |

Par publié le à 09h00

Raul Bravo, Dibotics : il faut être impertinent pour innover

Raul Bravo, le CEO de dibotics

Chaque semaine, Industrie & Technologies prend les chemins de traverse et donne la parole à des personnalités qui ont l'innovation dans la peau. En 12 questions, ces personnes du monde de l'industrie tirent le portrait de cette discipline. Aujourd'hui, découvrez le point de vue de Raul Bravo, CEO de Dibotics, start-up qui produit une technologie de localisation pour les véhicules autonomes.

Quand on vous dit innovation, spontanément vous répondez ?

Ne pas faire comme les autres. Etre près du terrain et casser la dynamique, sinon ce n’est juste qu’un gain de productivité.

 

Votre dernière rencontre avec l’innovation c’était quand et où ?

Hier, lors du concours I-Lab, concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes. J’ai fait la rencontre de nombreux entrepreneurs qui ont présenté plus d’une cinquantaine d’innovations. Et nous avons gagné un prix.

 

Quelle innovation avez-vous dans votre poche ?

Ma montre Activité de Withings, elle calcule le nombre de pas que je fais dans la journée.

 

Votre innovation préférée ?

Le processeur. C’est fou que l’on puisse donner des instructions à une telle échelle.

 

Et celle que vous détestez ?

Celle qui annulerait toute protection de la vie privée. Et qui pourrait bien arriver.

 

Si vous deviez remettre le prix Nobel de l’innovation, quelle personnalité récompenseriez-vous ?

Elon Musk, de Tesla.

 

Et s’il était attribué à une entreprise, laquelle choisiriez-vous ?

La société Pollen AM qui sort cette année un nouveau type d’impression 3D. Ils réussissent à casser le marché alors que dans ce domaine, il n’y a même pas encore de marché. Ce côté disruptif au sein d’un milieu disruptif est fascinant.

 

La qualité qu’il faut cultiver pour innover ?

L’incompétence. Il faut de l’incompétence car il faut être très naïf pour imaginer qu’on faire ça ou ça en deux ans. Nous on connaissait rien dans notre domaine. Si on avait su, on n’aurait sûrement rien fait. C’est toujours la réaction de ceux qui connaissent le domaine : dire que c’est trop compliqué.

Il faut aussi de l’impertinence.

 

Quel défaut faut-il éviter ?

Essaye de plaire à tout le monde.

 

Citez un livre qui vous a inspiré en matière d’innovation ?

« Crossing the chasm » de Geoffrey Moore

 

En matière d’innovation, vous êtes plutôt…

… Start-up ou grand groupe ?

Start-up

Technologie ou service ?

Technologie

Continue ou disruptive ?

Disruptive évidemment

 

Enfin, de quelle innovation rêvez-vous (pas seulement la nuit) ?

De la machine à remonter le temps. Dans ce qui est possible, l’innovation qui battra les maladies comme le cancer.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur