Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Article Précédent
Article Suivant
Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Rapport Villani : ces 5 secteurs que l’intelligence artificielle va révolutionner

| | | | | | |

Par publié le à 13h49

Rapport Villani : ces 5 secteurs que l’intelligence artificielle va révolutionner

Le fabricant d’équipements de construction et d’exploitation minière Komatsu utilise l'intelligence artificielle pour améliorer la sécurité et la productivité des chantiers.

La France est un acteur incontournable de l’intelligence artificielle. Le gouvernement souhaite le faire savoir urbi et orbi, et réunit à cette fin la fine fleur des chercheurs du domaine au Collège de France jeudi 29 mars au lendemain de la remise par Cédric Villani de son rapport « Donner un sens à l’intelligence artificielle pour une stratégie nationale et européenne ». Dans celui-ci, on retrouve 5 secteurs que l'intelligence artificielle (IA) va révolutionner : l’éducation, la santé, l’agriculture, le transport et la sécurité.

  1. Education

L’intelligence artificielle pourrait avoir un apport notable dans l’éducation, notamment dans la personnalisation des solutions d’apprentissage personnalisées pour les élèves. « Celles-ci permettraient de proposer des parcours d’apprentissage mieux adaptés aux profils des élèves en tenant compte de nombreuses variables (rythmes d’apprentissage, appétences propres, environnement social…), précise le rapport. Concrètement, les élèves n’auraient plus à travailler en même temps sur les mêmes exercices, mais se verraient offrir la possibilité d’avancer selon leurs dispositions personnelles (intérêts, capacités, ambitions…). » 

Autres atouts : mettre en avant des compétences créatives, sociales et situationnelles. Mais également libérer du temps à l’enseignant pour que celui-ci soit plus disponible pour le suivi de ses élèves. Toujours dans l’intérêt de l’élève, l’intelligence artificielle pourra également aider à lutter contre les décrochages scolaires, lutter contre les inégalités ou encore aider dans l’orientation scolaire et professionnelle. 

>  En détail p. 185 à 192 du rapport. 

  1. Santé

Améliorer la qualité des soins, réduire les coûts, assurer une prise en charge prédictive, appuyer les décisions médicales… les bénéfices de l’intelligence artificielle dans la santé sont majeurs. « Les avancées de l’IA en santé dépendent de nos capacités à croiser des quantités massives de données pour mettre en évidence des corrélations qui ensuite font l’objet de recherches médicales. La quantité de données disponibles et la qualité de leur annotation sont donc des éléments clés pour faire avancer la recherche sur les applications de l’IA en santé », précise le rapport. 

Quelques applications, identifiées et décryptées par Industrie & Technologies, sont déjà en cours de développement. On peut citer notamment un patch boosté à l’IA pour suivre les paramètres vitaux du patient, le diagnostic des maladies de la rétine à partir d’images ou encore Google, qui lit dans les yeux pour prédire les problèmes de coeur

> En détail p. 195 à 203

  1. Agriculture

Améliorer le bilan énergétique, diminuer l’utilisation d’intrants chimiques, suivre le rendement, améliorer l’épidémiosurvaillance… et ce, à partir des données récoltées par les plants, les machines agricoles, la météo, etc. Tels sont les avantages que pourraient apporter l’intelligence artificielle à l’agriculture.

> Lire sur le sujet : l’arsenal high tech de nos ageekulteurs 

Le rapport propose de soutenir l’innovation agricole, notamment en favorisant le dialogue entre les acteurs de la filière (agriculteurs et industrie agroalimentaire), de développer les soutiens à la recherche pour la robotique et les capteurs agricoles ou encore de garantir une couverture réseau pour l’agriculture connectée. 

> En détail p. 205 à 209

  1. Transport 

L’intelligence artificielle se met également au service de la mobilité urbaine et européenne. « Le secteur des transports est un secteur clé de l’Union européenne, qui génère en Europe une valeur ajoutée brute de 548 milliards d’euros et 11 millions d’emploi », précise le rapport. 

Les promesses de l’IA dans ce secteur : optimiser les flux logistiques (distribution et e-commerce), décongestionner les ports, renforcer le fret et le transport de personnes. Celles-ci vont s'intensifier autour de trois gros développements technologiques : l'essor du véhicule autonome, la mise au pint de modes de transports durables (notamment électriques) et l’interconnexion des solutions de mobilité. 

> En détail p. 211 à 216

  1. Défense & Sécurité 

L’utilisation de l’intelligence artificielle dans ce secteur n’est pas nouvelle (interface homme-machine, traitement de l’information, robotique), mais de nouveaux usages vont naître. Le rapport considère l’IA comme « nécessaire aux missions de sécurité », pour « conserver l’ascendant face à nos adversaires potentiels », ou encore « tenir notre rang par rapport aux alliés (aussi bien au sein de coalitions que dans une perspective d’export ». 

> En détail p. 219 à 225

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur