Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Quatre technos contre le handicap

| |

Par publié le à 09h00

Quatre technos contre le handicap

Le bras articulé pilotable par joystick Jaco, de la société Kinova.

A l'occasion du salon dédié à la dépendance Autonomic, qui se tient à Paris du 09 au 11 juin, l'association française contre les myopathies met en avant quatre innovations technologiques qui facilitent la vie des personnes handicapées.

Stimuler l’innovation sur le marché, considéré comme peu rentable, des technologies pour compenser le handicap : c’est l’une des tâches que s’est assignée l’association française contre les myopathies (AFM), par ailleurs bien connue pour l’organisation du Téléthonet son implication dans la recherche. Pour ce faire, l’association a créé une cellule chargée de recueillir les besoins des personnes puis de prendre contact avec des industriels et de suivre la mise sur le marché de produits innovants à des prix abordables.

Sur le salon Autonomic, qui rassemble 450 exposants autour du handicap et de la dépendance  à Paris, du 09 au 11 juin, l’association a choisi de mettre en avant quatre innovations technologiques qui seront commercialisées en France à partir du 14 juin.

Pilotable depuis un fauteuil roulant, la voiture présentée par la société britannique Sirus, sera proposée à un prix compris entre 35 000 et 45 000 euros (12 000 à 17 000 euros pouvant être pris en charge par l’Etat).

Un téléphone portable à bouton unique relié à une plateforme téléphonique pour la gestion d’appels ou de Sms, sera commercialisé par la société Bazile au prix de 59,50 euros, avec un abonnement mensuel de 10,50 euros pour accéder aux services de la plateforme.

L’interface de contrôle d’environnement de la société Otonomia, qui permet d’ouvrir les portes et les volets, d’allumer la lumière ou ses appareils audiovisuels par commande vocale ou d’un simple clic sera facturée entre 2 000 et 4 000 euros, sachant qu’une prise en charge totale de l’Etat est envisageable pour certains handicaps.

Enfin, le bras articulé pilotable par joystick Jaco, de la société Kinova, sera distribué en France par Ergodiffusion au prix de 27 000 euros. Il figure parmi les innovations présélectionnées par le jury du concours Autonomic’innov, qui met en avant les technologies les plus novatrices présentées sur le salon.

L’AFM a par ailleurs annoncé qu’elle présenterait avant la fin de l’année un fauteuil roulant électrique 40 % moins cher que les produits existants.

Muriel de Vericourt

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur