Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

PSA : les effectifs de R&D vont fondre de 10%

| | |

Par publié le à 16h24

PSA : les effectifs de R&D vont fondre de 10%

Annoncé jeudi 12 juillet, le plan social de PSA se précise. Les chiffres communiqués concernent tous les services de l’entreprise.

Le plan annoncé par PSA le jeudi 12 juillet 2012 impacte directement, et de manière très forte, l'outil productif. Avec en premier lieu la fermeture, envisagée pour 2014, de l’usine d’Aulnay-sous-bois en Seine-Saint-Denis, un site qui représente 3000 postes ainsi que 300 intérimaires. Choc également en Bretagne avec la réduction d’effectifs prévue sur le site de la Janais proche de Rennes : 1400 emplois sur un total de 5600 salariés sont affectés par ce plan.

Reste que la fonction production n'est pas seule en cause. D’après les chiffres communiqués, les services de recherche et développement verront leurs effectifs se réduire de 1407 personnes, soit presque 10% des postes (actuellement 15000 en France). PSA sabre aussi au niveau de la direction industrielle (1325), de la direction des marques (570) et des autres directions du groupe (284). Philippe Varin, président du directoire de PSA, justifie ces mesures par une baisse de 8% du marché européen sur le premier trimestre 2012.

Le sujet n’est toutefois pas clos et les politiques veulent peser de tout leur poids. C’est que les chiffres communiqués par PSA ne reflètent pas l’impact chez les sous-traitants ni ne prennent en compte les emplois induits notamment localement. Ainsi, le ministre du Redressement productif,  Arnaud Montebourg, annonce vouloir recevoir les élus concernés par ce plan le 16 juillet, les syndicats le 17 juillet ainsi que Philippe Varin le 18 juillet. Pour sa part, le ministre de l’Economie et des finances, Pierre Moscovici qui avait jugé ce plan « inacceptable » prépare le lancement d’aides à la filière automobile pour le 25 juillet. Si certains promettent de réindustrialiser le site d’Aulnay-sous-bois, pour le moment nul propos n’a été tenu sur de potentiels soutiens à la R&D.

Mathieu Brisou

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur