Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

« Pour innover, il faut être un peu rebelle », Sylvain Lafargue, cabinet CEIS

| | |

Par publié le à 09h00

« Pour innover, il faut être un peu rebelle », Sylvain Lafargue, cabinet CEIS

Chaque semaine, Industrie & Technologies donne la parole à des personnalités qui ont l’innovation dans la peau. En 12 questions, ces personnes du monde de l’industrie tirent le portrait de cette discipline. Découvrez aujourd’hui le profil innovation de Sylvain Lafargue, manager cybersécurité au sein du cabinet CEIS.

Quand on vous dit innovation, spontanément vous répondez ?

L’innovation technologique bien évidement, dans le numérique, la santé, l’agriculture, …

Votre dernière rencontre avec l’innovation c’était quand et où ?

Sur un avion de chasse bien connu en France : le Rafale. Une expérience inoubliable sur laquelle j’ai apporté une pierre pour le développement de la prochaine version de cet avion hors norme.

Quelle innovation avez-vous dans votre poche ?`

Des idées, des solutions innovantes pour nos entreprises françaises. Le monde de la cybersécurité est en constante évolution, nos ressources en France dans ce domaine ne sont pas extensibles. Il faudra à mon sens structurer notre démarche, nos orientations, en termes d’innovation, pour continuer à maîtriser nos technologies. Innover c’est aussi protéger notre liberté de penser …

Votre innovation préférée ?                                                       

Objets connectés (domodique) et intelligence artificielle sont les principales innovations, avec des répercussions positives, mais aussi négatives (respect de la vie privée).

Et celle que vous détestez ?

Innover ne veut pas dire oublier ce qui a été fait dans le passé, même lointain !

Si vous deviez remettre le prix Nobel de l’innovation, quelle personnalité récompenseriez-vous ?

André-Marie Ampère.

Et s’il était attribué à une entreprise, laquelle choisiriez-vous ?

IBM, avec Watson.

La qualité qu’il faut cultiver pour innover ?

Il faut être curieux, sortir des sentiers battus, avoir un petit côté rebelle pour passer au-dessus de certaines barrières …

Quel défaut faut-il éviter ?

Se focaliser sur une idée uniquement.

Citez un livre qui vous a inspiré en matière d’innovation ?

Les livres sur Alexandre le Grand, décrivant l’approche, la démarche, les méthodes innovantes à l’époque.

En matière d’innovation, vous êtes plutôt…

… Start-up ou grand groupe ?

Je suis plutôt start-up, entrepreneurs, car les idées brillantes et les nouveaux brevets viennent plutôt de ce type d’entreprises. Le monde de la recherche découvre aussi de nombreuses voies pour les technologies novatrices, mais il doit être largement aidé et financé par nos institutions et nos entreprises du CAC-40. Ca doit être la priorité n°1 en ces temps difficiles !

... Technologie ou service ?

Techno...et Disco!

... Continue ou disruptive ?

Ce monde du 21e siècle doit innover continuellement, non ?

Enfin, de quelle innovation rêvez-vous (pas seulement la nuit) ?

Des outils de supervision et de gestion de la cybersécurité complètement automatisés. Prendre en compte le développement durable dans tous nos projets. Une agriculture respectueuse de la nature, produisant une alimentation saine avec de petits comme de gros producteurs, récompensés par leurs travails. Un outil capable de détecter en 3D toutes les traces archéologiques de notre passé dans le sol sans creuser ou fouiller.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur