Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Portraits de jeunes innovateurs : il veille sur votre sommeil

| | | | |

Par publié le à 06h33

Portraits de jeunes innovateurs : il veille sur votre sommeil

Ils ont moins de 35 ans, mais ont déjà à leur actif des réalisations prometteuses. Découvrez les portraits de jeunes innovateurs distingués par la MIT Technology Review. Aujourd'hui, Hugo Mercier, dont le bandeau connecté Dreem, créé avec Quentin Soulet, est la première solution à améliorer activement la qualité du sommeil. L

Stimuler le cerveau pour aider à dormir. L’idée semble paradoxale, mais c’est pourtant ce que fait la start-up Rythm. « On s’est aperçus qu’en envoyant certaines séquences de sons, il était possible de déclencher une phase de sommeil profond, » raconte Hugo Mercier, le fondateur de Rythm. Le sommeil, rappelle le jeune entrepreneur, est un enjeu de santé publique. « La mauvaise qualité du sommeil a un coût très important pour la société. Son impact sur la santé, la baisse de performance pour les individus, les accidents... »  

Fasciné par les neurosciences

Le jeune polytechnicien dit avoir été fasciné par les neurosciences lors de ses études d’ingénieur. « Les neurosciences posent des problèmes très complexes qui font appel à plusieurs domaines de l’ingénierie : la chimie, la physique, la biologie. La prochaine décennie sera neurobiologique. Je ne suis pas le seul à le penser, Elon Musk aussi ! Nous sommes en train d’arriver à décrypter le fonctionnement du cerveau humain. C’est un objet très complexe. Mais en faisant entrer le machine learning en piste, on y arrive. Alors ingénieur, je me suis dit : je veux consacrer mes compétences en maths et en inforrmatique à ces problématiques. »

Mais c’est un peu par hasard qu’il en arrive à s’intéresser au sommeil. Lors d’un projet d’étude en laboratoire avec des neuroscientifiques, Hugo Mercier et le co-fondateur de Rythm, Quentin Soulet, font quelques découvertes intéressantes. Celle-ci notamment : « Nous avons constaté qu’il était possible d'augmenter la qualité du sommeil profonde grâce à des sons. Quelques microsecondes après une stimulation auditive, il y a création d’ondes lentes, des ondes delta, caractéristiques du sommeil profond. »

Une augmentation de 30% de la qualité de sommeil profond

En Juillet, 2014, il lance la start-up Rythm avec l’idée de transposer l’équipement du laboratoire – des électro-encéphalo-cardiogrammes (ECG), au grand public. L’objectif : améliorer ce qui a été découvert en laboratoire sur des appareils imposants, et le rendre accessible sur un appareil portable. Deux ans après, Rythm lance le premier beta test avec le bandeau connecté Dreem. « Nous sommes parvenus à des résultats statistiquement intéressants. Nous avons constaté une augmentation de l’ordre de 30% de la qualité du sommeil profond. » Le bandeau Dreem, fait encore valoir Hugo Mercier, est non invasif, et n’a encore été associé à aucun effet secondaire, « contrairement aux somnifères. »

S'endormir deux fois plus vite

Aujourd’hui, la start-up emploie 70 personnes, dont 10 à San Francisco. « Toute la R&D se fait en France, précise Hugo Mercier. Et il faut ajouter 15 personnes qui font de la recherche fondamentale en laboratoire, avec lesquelles nous travaillons.» La jeune pousse, qui a déjà déposé une trentaine de brevets, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Le 15 juin, à l’occasion du salon dédié à l'innovation VivaTech, elle a présenté son nouveau bandeau connecté. Et elle prépare encore d’autres innovations. « Lorsque quelqu’un indique qu’il dort mal, les causes peuvent en être extrémement variées. Notre nouveau produit devrait intégrer aussi une aide à l’endormissement : les personnes pourront s’endormir deux fois plus vite. » Rythm a également un projet de recherche sur le traitement ou le diagnostic, mais à plus long terme. « Pour l’instant nous nous concentrons sur l’efficacité de nos produits ». Ok, nous allons garder un œil ouvert sur cette jeune pousse prometteuse. ...

La techno. Dreem : connectez-vous pour bien dormir

Le bandeau Dreem émet des sons par conduction osseuse directement dans l’oreille interne. Ces sons ont pour objectif d’augmenter le nombre et l’amplitude des ondes lentes. Ainsi, le cerveau a tendance à se mettre en phase de sommeil profond. Le bandeau est doté de capteurs de l’activité cérébrale, des fréquences cardiaque et respiratoire pour émettre les stimulations au bon moment. Il peut aussi servir à réveiller son porteur au moment optimal. Le bandeau est commercialisé 499 euros. 

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Une réaction

Exodrum
Le 08/08/2017 à 12h16
Encore des données, cette fois ci de notre sommeil, revendu sur le marché ( "Rythm a également un projet de recherche sur le traitement ou le diagnostic"), on va droit à black mirror... Produit innovant, mais dommage qu'il soit connecté au serveur de l'entreprise.

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur