Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Porsche maintient ses moteurs avec une biellette en polyamide

| | | | | |

Par publié le à 12h09

Porsche maintient ses moteurs avec une biellette en polyamide

Un polyamide remplace le métal pour maintenir le moteur de la berline du constructeur de Stuttgart.

Porsche équipe sa berline Panamera avec une biellette stabilisatrice pour son moteur en polyamide BASF, conçue et fabriquée par ContiTech. Un développement entièrement numérique.

Les constructeurs automobiles sont en permanence à la recherche de solutions durables performantes, capables d'alléger leurs véhicules, tout en répondant bien souvent à des exigences esthétiques. Et un constructeur de voitures sportives comme Porsche n’échappe bien évidemment pas à la règle.

C’est ainsi que le fabricant de supports moteur ContiTech Vibration Control et le fournisseur de matières plastiques BASF ont uni leurs forces, afin de mettre au point une biellette stabilisatrice innovante pour maintenir le moteur de la nouvelle berline Porsche Panamera.

Cette pièce de réaction, qui doit en partie contrecarrer un couple moteur allant jusqu'à 650 Nm, doit aussi assurer une très bonne absorption phonique et une fixation très sûre du moteur dans le compartiment. Ses concepteurs ont choisi de la réaliser dans un polyamide ultra résistant, l’A3WG7 CR, issu de la gamme Ultramid CR de BASF, et de l’équiper d’embouts comportant un mélange fonctionnellement optimisé de caoutchoucs naturels de type NR+. Proportionnellement à une pièce métallique de fonction comparable, le gain de masse est de 35 % à performances comparables. 

                                                    

Cette biellette stabilisatrice étant visible capot ouvert, ContiTech Vibration Control a travaillé en étroite collaboration avec le bureau de design de Porsche. « Cette biellette doit supporter des charges élevées mais, étant apparente, elle doit aussi répondre à certains critères esthétiques. Nous avons donc construit un moule spécial pour lui donner un très bel aspect de surface », explique Stefan Wöhler, responsable du développement des produits chez ContiTech Vibration Control.

De l’idée au produit sans prototype

Dès les prémices du projet, le composant a été conçu presque exclusivement sur ordinateur à l'aide du logiciel de simulation Ultrasim de BASF. « Nous nous positionnons comme spécialiste des matériaux et partenaire du développement des pièces avec lesquels elles sont réalisées. Pour cela, nous aidons nos clients en leur fournissant une technologie de simulation testée en conditions réelles, qui contient de nombreux paramètres utiles pour la conception », explique Bernhard Aumer, expert Ultrasim au département Engineering Plastics de BASF. 

                                                    

La difficulté consistait à satisfaire certains critères de fonctionnalité et de charge, tout en respectant de strictes limites dimensionnelles. Après quelques essais sur le simulateur, BASF a obtenu le concept d'un composant que ContiTech Vibration Control a pu transposer directement en pièce proche de la qualité série, ce fournisseur étant responsable de la totalité du système élastomère de fixation du moteur. Il n'a pas été nécessaire de procéder à des essais complémentaires de prototypes et les cycles d'optimisation ont été réduits au minimum, ce qui s'est traduit par d’importants gains de temps et d'argent lors du développement de la voiture. Enfin, des essais sur bancs réalisés chez ContiTech Vibration Control et des essais embarqués effectués chez Porsche ont confirmé les résultats.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.contitech.de & http://www.basf.com

 

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur