Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

PLM : SolidWorks V6 c’est pour 2013 !

| | | | | |

Par publié le à 00h56

PLM : SolidWorks V6 c’est pour 2013 !

En attendant une gamme basée sur V6 !

Je viens de rencontrer les dirigeants de SolidWorks à l’occasion de l’annonce de la version 2013 de leurs produits. Un rencontre importante à l’heure où les rumeurs de changement de noyau de modélisation se font insistantes. Une nouvelle gamme basée sur V6 arrivera bien en 2013, mais le SolidWorks actuel continuera à vivre pendant 10 à 15 ans.

Ironie de l’histoire, le best seller du groupe Dassault Systèmes constitue une rente pour son concurrent le plus direct, Siemens PLM Software ! En effet, les fondateurs de SolidWorks avaient fait le choix du moteur géométrique Parasolid pour animer leur logiciel. Mais en deux décennies le jeu des acquisitions a changé la donne.

S’il est certain que Dassault Systèmes en a assez de faire la fortune de son concurrent, il est aussi confronté à la demande récurrente de ses clients qui voudraient disposer d’un produit d’entrée de gamme, SolidWorks, basé sur le même moteur que le reste de la gamme V6, afin de rendre les échanges transparents, notamment avec Catia, comme c’est le cas entre Solid Edge et NX chez Siemens PLM Software.

D’où les rumeurs récurrentes de changement de noyau pour SolidWorks, ce qui n’est pas sans effrayer les utilisateurs, qui ont peur de perdre tous les travaux antérieurs.

« Nous sommes bien conscients de cette crainte. Donc, oui nous développons des produits de nouvelle génération, mais non le moteur de SolidWorks n’est pas mort ! C’est pourquoi je peux affirmer aujourd’hui que nous allons poursuivre le développement du SolidWorks actuel pendant 10 ou 15 ans si nécessaire, même si une nouvelle génération de produits conçue pour répondre aux besoins de la mécanique conceptuelle et basée les technologies V6 apparaitra en 2013 », révèle Frédéric Abitan, responsable de SolidWorks pour l’Europe de l’Ouest.

Deux SolidWorks pour le prix d’un

Il y aura donc dès l’année prochaine chez SolidWorks deux lignes de produits qui vont coexister pendant un certain temps. « Nous ne forcerons jamais la main de nos utilisateurs pour qu’ils basculent d’une plate-forme vers l’autre. Ce sont eux qui décideront de le faire s’ils le veulent et quand ils le veulent, s’ils estiment qu’ils en ont besoin. Et nous maintiendrons ces deux gammes de produits aussi longtemps que nécessaire », insiste Frédéric Abitan.

« Cette nouvelle gamme apportera un concept de conception totalement différent et nous aidera à conquérir de nouveaux clients, voire s’ils le veulent à faire migrer nos clients actuels qui pourront aller jusqu’à faire cohabiter les deux plates-formes ».

L'idée c'est de travailler facilement en mode collaboratif n'importe où, n'importe quand sur n'importe quelle plate-forme matérielle.

Une nouvelle gamme qui devrait aussi être complétée par des outils pour le monde de l’AEC (construction), qui feront suite au Light Building dévoilé voici 3 ans. « Nous sortirons ces produits quand ils seront prêts et dès qu’ils présenteront une véritable valeur ajoutée pour nos clients. Nous n’avons pas de pression sur ce marché ».

2 millions de licences fin 2012

La base installée mondiale de SolidWorks approche les 1,9 millions de licences dont 500 000 dans l’industrie et le reste dans le monde de l’éducation. Belle performance quand on sait qu’il a fallu 15 ans à SolidWorks pour atteindre le million d’utilisateurs et seulement 4 ans pour doubler la mise.

SolidWorks a réalisé un chiffre d’affaires de 4824,6 millions de dollars en 2011 et 259 M$ sur le premier semestre 2012, ce qui représente 27 852 licences industrielles vendues vs 24 021, soit une croissance de 13 %. Les nouveaux clients représentent 50 % des ventes. Un chiffre d’affaires qui se réparti à raison de 40 % pour l’Europe ; 37 % pour l’Amérique et 23 % pour l’Asie.

Notons que la part des produits complémentaires à la CAO (GDT, calcul, simulation, publication…) qui était inférieure à 10 % en 2007 représente aujourd’hui plus de 20 % des revenus.

Les nouveautés de la version 2013

En attendant la nouvelle plate-forme V6, le SolidWorks actuel continu d’évoluer avec l’arrivée de la mouture 2013. Les principales nouveautés sont SolidWorks Plastics, SolidWorks Electrical et eDrawing for iPad.
 

  • SolidWorks Plastics, dont la technologie vient de l’éditeur français Simpoe, permet d'identifier et de corriger facilement les défauts dès le début du processus de conception des pièces en plastique et des moules à injection. Il prend en charge des milliers de types de plastique utilisés dans le commerce et inclut une analyse des lignes de soudure, retassures, conceptions de moules multi-empreintes, ainsi que l'équilibrage des canaux d'alimentation.
    Cette application existe en version Professional destinée aux concepteurs de pièces et dans une version Premium plutôt orientée vers les concepteurs de moules, qui apporte en plus le compactage et diverses fonctions pour améliorer la qualité des moules.

  • SolidWorks Electrical permet une conception rapide des systèmes électriques et de contrôle. Création de schémas unifilaires et multifilaires et intégration avec le modèle 3D grâce à la liaison bidirectionnelle en temps réel entre schémas 2D et modèles 3D, le routage automatique des fils et l'intégration des nomenclatures.

  • eDrawing for iPad est une solution de visualisation de modèles 3D sur tablette.


En dehors de ces applications, la version de base de SolidWorks 2013 enregistre aussi un certain nombre d’améliorations telles que :
 

  • L’interopérabilité avec les versions précédentes ;
  • L’arrivée des coniques dans les esquisses ;
  • Une fonction intersection pour ajouter au retirer rapidement de la géométrie en une seule opération ;
  • Des améliorations de l’outil de vue en coupe ;
  • Un tableau de bord pour les administrateurs CAO ;
  • Une fonction répétition à paramètres variables ;
  • Une augmentation des fonctionnalités de l’outil de ‘‘Costing’’ ;
  • Une sous-structuration des modèles pour la simulation.


Par contre, il n’est pas prévu à court terme d’offrir d’accès via le Cloud Computing.

Bref une version, qui devrait permettre d’attendre la nouvelle gamme dont nous devrions en savoir plus dès SolidWorks World 2013, qui aura lieu du 20 au 23 janvier prochain. Encore 4 mois à attendre !

A la semaine prochaine

Pour en savoir plus : http://www.solidworks.fr/launch

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l’Usine Nouvelle, suit depuis plus de 31 ans l’informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il a été à l’origine de la lettre bimensuelle Systèmes d’Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur