Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

PLM : Solid Edge fait son trou

| | | | |

Par publié le à 15h48

PLM : Solid Edge fait son trou

Modékiser les ensembles les plus complexes

Rencontre cette semaine avec Pascal Devatine responsable de la gamme Solid Edge chez Siemens PLM Software à l’occasion de la sortie de Solid Edge ST5 et Insight XT. L’occasion de parler de marché ainsi que de la technologie Synchrone qui commence à devenir un outil de séduction des prospects.

« Nous avons connus depuis 2010 une suite d’années en forte croissance autour de Solid Edge. Par exemple en 2011 notre croissance de nos revenus logiciels a été supérieure à celles de SolidWorks et Autodesk, même si notre structure de groupe ne nous permet pas de donner de chiffres détaillés », affirme Pascal Devatine, responsable de la gamme Solid Edge chez Siemens PLM Software.

De fait, la croissance des ventes aurait été de l’ordre de 50% en 2010, de 30 % en 2011 et serait actuellement sur une tendance de l’ordre de 40 %. Les effets de la multiplication par 3 des commerciaux chez les distributeurs et du doublement des efforts marketing. Mais aussi de l’augmentation de 20 % du nombre de développeurs tiers sur les 2 dernières années. Actuellement l’écosystème Solid Edge représente environ 250 développeurs, auxquels il faut ajouter tous les développeurs de Siemens PLM Software travaillant sur les briques logicielles de base communes à tous les produits de la gamme.

Changement de noyau pour SolidWorks ?

Interrogé sur ce sujet SolidWorks nous a confirmé travailler sur un nouveau produit utilisant un noyau compatible avec la gamme V6 de Dassault Systèmes, mais il nous a assuré que le SolidWorks actuel continuerait à évoluer et serait supporté pendant au moins 15 ans.
 
Bien évidement les évolutions technologiques récentes telles les technologies Synchrone ou Insight, ainsi que de nouvelles approches telle celle développée avec Local Motors ou l’arrivée de services sur le Web (visualisation…) ne sont pas étrangères à ce succès grandissant. « Cela nous a d’ailleurs permis de conquérir un certain nombre de comptes fiefs de produits concurrents », se réjouit Pascal Devatine. Mais Solid Edge comme nombre de ses concurrents insiste aussi auprès de ses prospects sur les rumeurs concernant le changement possible de noyau de SolidWorks. Côté plus positif, l’intégration de Solid Edge avec les outils de GDT Teamcenter et Teamcenter Express facilite aussi grandement l’intégration de données et documents venant des solutions ayant été utilisées antérieurement par les prospects. Ce qui facilite les migrations.

Une emphase sur l’éducation

Et Solid Edge entend bien ne pas s’arrêter en si bon chemin puisqu’il souhaite préparer le futur en mettant l’emphase sur l’éducation (commerciaux et sites web dédiés, téléchargement gratuit du logiciel et de TP pour les étudiants, l’animation d’un certain nombre de concours…). C’est ainsi que plus de 50 000 téléchargements de Solid Edge Student ont été réalisés en 10 mois, dont 2 800 en France.

« La technologie Synchrone suscite beaucoup d’intérêt, car là où les enseignants devaient passer de nombreuses heures à former leurs étudiants à l’utilisation des outils de CAO et à la modélisation historisée, avec notre technologie on leur apporte quasiment une pate à modeler très simple à utiliser ». De fait, Solid Edge travaille avec l’Education Nationale en formant des professeurs, en développant des projets de TP, en participant à des projets nationaux, etc. Solid Edge met aussi la pression sur les prix en équipant les établissements pour 2 000 € par an, avec des solutions complètes incluant tous les modules métiers (calcul, injection plastique, outillage, moule…).

Solid Edge ST5 et Insight XT

Les grands nouveautés de la version ST5 de Solid Edge portent essentiellement sur trois grands domaines : le renforcement du noyau Synchrone pour traiter plus rapidement des cas complexes ; de nouvelles capacités d’analyse en calcul thermique en régime stationnaire ; en continuant à simplifier la production de plans ; sans compter les multiples améliorations des fonctionnalités existantes. « Si nous mettons fortement en avant les avantages de la technologie Synchrone, nous ne l’imposons pas à nos clients. D’ailleurs la modélisation ordonnée reste très efficace dans nombre de cas de figure et continue à évoluer dans Solid Edge », précise Pascal Devatine. Notons l'apparition de fonctionnalités permettant la modélisation de terrain dans Solid Edge. Un premier pas vers l'ingénierie ?

Côté gestion interactive des données Solid Edge et documents associés, notons l’arrivée de Insight XT qui est basé sur la technologie Sharepoint de Microsoft. Intégré dans Solid Edge, il offre une approche très visuelle pour gérer des projets complexes et réduire les processus critiques de conception. Insight XT vient se positionner en terme de fonctionnalité entre Insight et Teamcenter Express.

Pour plus de détails sur ces nouveautés, nous vous conseillons d’aller faire un tour sur le site français de l’éditeur

Notons enfin l’arrivée de l’application Solid Edge Mobile Viewer qui autorise la visualisation et la modification de modèles complexes sur un iPad.

On le voit, Solid Edge trouve (enfin) sa place à la fois sur le marché et au sein de l’offre de Siemens PLM Software. Ce n’est que justice vu son niveau de performances.

A la semaine prochaine

Pour en savoir plus : http://www.plm.automation.siemens.com

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l’Usine Nouvelle, suit depuis plus de 31 ans l’informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il a été à l’origine de la lettre bimensuelle Systèmes d’Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur