Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

PLM : Cadence renouvelle son offre PCB

| | | | | | |

Par publié le à 17h03

PLM : Cadence renouvelle son offre PCB

Cadence à tous les outils pour concevoir des systèmes complets

Cadence, qui a une image d’éditeur spécialisé dans les outils de conception de circuits intégrés à aussi une offre performante en circuits imprimés. Sa dernière mouture qui vient d’arriver met l’accent sur le travail collaboratif, les circuits haute vitesse et l’utilisation des GPU pour dynamiser l’affichage. Gilles Corsand, responsable de cette activité en France nous en a dévoilé tous les détails.  

Cadence Design Systems renouvelle son offre d’outils de conception de circuits imprimés (PCB), Orcad en entrée de gamme et Allegro avec l’analyse d’intégrité du signal Sigrity pour le haut de gamme, avec l’arrivée des versions 16.6 de ces logiciels. Notons que tous ces produits partagent la même base de données et sont donc totalement compatibles.

Ces versions apportent un environnement de travail collaboratif, Work-in-Progress, basé sur la technologie SharePoint de Microsoft. « Il s’agit pour les chefs de projets de pouvoir partitionner l’étude architecturale en un certain nombre de blocs hiérarchiques que l’on attribut à différents concepteurs pour qu’ils travaillent de manière simultanée et dont on gère l’état d’avancement de manière globale », explique Gilles Corsand, responsable des activités PCB chez Cadence France.

« Il ne s’agit pas de concurrencer les outils de PDM ou de PLM mis en place dans les grands groupes, mais de disposer d’un outil départemental au sein du bureau d’études, qui soit capable de dialoguer avec les outils d’entreprise ». Cela permet de gérer les travaux en cours puis de transférer les travaux correspondant aux différents jalons souhaités au PLM d’entreprise.

Les consommateurs voient les produits électroniques comme des touts répondant à des besoins complexes. Cela impose aux fabricants d’avoir une démarche similaire et de se doter des outils permettant à leurs différentes équipes de développement de collaborer efficacement qu’il s’agisse des aspects mécaniques, électroniques ou logiciels.

« C’est aussi vrai au niveau de l’électronique entre les puces et le PCB. Il faut ainsi pouvoir collaborer et valider les solutions en multi-domaines. L’idée étant de valider le signal ‘‘de la puce à la puce’’ via les boitiers, la ou les cartes, et leurs connecteurs. C’est d’autant plus important que les tensions diminuent, les fréquences augmentent et le silicium devient de plus en plus fin. Cela laisse de moins en moins de marge de manœuvre et demande plus de précision et de faire les implantations en co-design entre puces et cartes. D’où la nécessité d’avoir des outils collaboratif tels Work-in-Progress ».

Régler automatiquement les problèmes temporels

Cadence a travaillé avec Ema, son distributeur de produits PCB aux USA, pour mieux intégrer l’outil Timing Designer au sein de la chaine Allegro (implantation, intégrité du signal…), afin de mieux répondre aux contraintes temporelles que posent les circuits haute vitesse véhiculant des signaux critiques de plusieurs Gigabits.

Le concepteur voit alors ses signaux sous forme de chronogrammes ce qui lui permet de détecter simplement les problèmes temporels. L’outil Auto-interactive Delay Tune (AiDT) ajuste alors la longueur des pistes pour régler tous les problèmes. Certains clients estiment ainsi avoir gagné de 30 à 50 % de temps sur cette phase toujours délicate.

Placer des composants entre les couches

Cette version intègre des retombée du projet européen Hermes, qui regroupait des fabricants tels Thales ou AT&S en Allemagne, qui ont travaillé sur comment intégrer des composants au sein des diélectriques. De nouvelles fonctionnalités telles que l’implantation des composants verticaux avec des broches sur des couches différentes (condensateurs) ont même été développées. « Cela aide nos clients à miniaturiser leurs produits en intégrant des composants miniatures dans les couches ».

Des besoins graphiques importants

Cadence a aussi travaillé avec les fabricants de cartes graphiques, tel NVidia, pour améliorer les performances d’affichage de ses logiciels. « La taille et la complexité des cartes conçues avec nos outils deviennent telles qu’il nous faut maintenant doter les postes de conception électronique avec des cartes dignes de celles utilisées pour la 3D ». Tout l’Open GL a ainsi été optimisé pour travailler avec des Graphics Processing Unit (GPU) ce qui a permis d’améliorer les performances d’affichage d’un facteur 4 sur une Quadro 2000 et 5,6 sur une Quadro 5000.

Orcad a de son côté bénéficié lui aussi d’un certain nombre d’améliorations. Ainsi l’outil de simulation PSpice supporte maintenant les machines multi-cœurs, ce qui améliore les performances de simulation d’au moins 20 %.La fonctionnalité Capture Signal Integrity Flow permet de faire de l'exploration de l'intégrité du signal avant même le routage pour trouver le bon espace de fonctionnement. Enfin, il devient possible d’utiliser le Task Control Language (Tcl) pour chaîner des taches de simulation dans PSpice en accédant aux données de simulation et aux paramètres.

On le voit Cadence est bel et bien un éditeur aussi très impliqué dans la conception de cartes imprimées. D’ailleurs sa base installée PCB en France est de quelques milliers de licences que l’on retrouve dans des grands comptes tels : Motorola ; Schneider Electric ; Thales ; Valeo ; Zodiac… Globalement le PCB représente environ 10 à 12 % du chiffre d’affaires de Cadence.

A la semaine prochaine

Pour en savoir plus : http://www.cadence.com

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l’Usine Nouvelle, suit depuis plus de 31 ans l’informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il a été à l’origine de la lettre bimensuelle Systèmes d’Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur