Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Plan Climat : Nicolas Hulot veut accélérer la transition énergétique de l'industrie

| | | | | |

Par publié le à 17h02

Plan Climat : Nicolas Hulot veut accélérer la transition énergétique de l'industrie

L'industrialisation du stockage de l'énergie sera soutenue par l'Etat

Le Plan climat du gouvernement priorise la neutralité carbone, la diplomatie climatique internationale et souhaite que la France devienne leader de l’économie verte.

 « L’idée est d’accélérer l’accord de Paris et d’arriver à des objectifs compatibles avec la limite des 2°C ». Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire, a dévoilé jeudi 6 juillet son Plan Climat. En premier lieu, le plan assoit la création du pacte mondial de l’environnement, suite de l’accord de Paris, présidé par Laurent Fabius. Parmi les 23 axes développés, plusieurs sont liés à la diminution des énergies fossiles : arrêt des centrales à charbon d’ici 2022, augmentation du prix du carbone et interdiction de nouveaux permis d’exploration d’hydrocarbures pour qu’il n’y ait plus de puits exploités en 2040. Pour les permis déjà donnés et l’exploitation actuelle, Nicolas Hulot explique cependant qu’il « ne peut pas [se] prononcer sur les droits acquis ». Face à ces énergies, le ministre rappelle l’objectif de 32% d’énergies renouvelables en 2030 et précise qu’il faut simplifier les appels d’offre pour leur développement plus rapide. L’industrialisation des filières telles que le stockage de l’énergie sera soutenue par l’Etat. L’objectif du gouvernement est ainsi de placer la France en position de leader de l’économie verte.

« Il faut faire en sorte d’être attractifs pour les chercheurs » lance Nicolas Hulot sur le plan de la recherche. Le gouvernement poursuit son opération de communication sans pour autant donner plus d’informations sur la mise en place des « conditions d’accueils favorables » aux scientifiques et à leurs familles. Il s’est cependant proposé pour accueillir la 47ème session du GIEC en 2018.

Sur les transports, la fin des voitures diesel et essence d’ici 2040 a été annoncée. Dans ce cadre, une prime à la transition sera proposée en janvier 2018 aux particuliers pour remplacer les véhicules essence d’avant 2017 et diesel d’avant 2001 par d’autres neufs ou d’occasion.

Le ministre promet l’éradication de la précarité énergétique en 10 ans grâce à des diagnostics pour accompagner les locataires et propriétaires. « Les passoires thermiques doivent disparaître. La rentabilité sur ces domaines n’est pas compliquée à montrer » assène le ministre. Les travaux de rénovation thermique des bâtiments publics seront, eux, financés avec un budget de 4 milliards d’euros issu du plan d’investissements.

Ces grands axes devraient se préciser dans l’année 2018 avec la publication de différentes stratégies. Dès septembre 2017, un projet de loi devrait être déposé pour l’interdiction des projets d’exploration d’hydrocarbures. Nicolas Hulot précise que « ce plan n’est pas une fin en soi. C’est un cap ».

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur