Nous suivre Industrie Techno

[Diaporama] Au cœur de 3DCeram, la pépite limougeaude de l’impression 3D céramique

Lancer le diaporama
Dans son atelier de Bonnac-la-Côte, près de Limoges, 3DCeram assemble ses imprimantes 3D dédiée à la production industrielle des pièces céramiques. La C100, est une machine facile d’utilisation dédiée aux petites pièces.

Photo 1/9 @Dominique FONTENAT

L'impression 3D de céramique implique un process qui passe par une phase de « déliantage ». Sortie de l’imprimante, la pièce dite « verte », est passée dans un premier four pour brûler la résine photosensible et ne conserver que la céramique.

Photo 6/9 @Dominique FONTENAT

3DCeram a fait le choix de la stéréolithographie pour la précision et la qualité de l’impression de ce procédé.

Photo 4/9 @Dominique FONTENAT

Les pièces complexes en céramiques techniques intéressent de plus en plus d’industries des hautes-technologies. Ici, un miroir de satellite sortant de l’opération de « déliantage ». La pièce est alors dite « brune »

Photo 7/9 @Dominique FONTENAT

Les poudres céramiques sont mélangées à une résine photosensible qui polymérisera sous l’action d’un laser. Pour une production industrielle, un pot sous-pression d'une contenance de 40 L permet d'approvisionner la machine en matériau d'impression.

Photo 2/9 @Dominique FONTENAT

L’étape finale consiste à passer la pièce brune dans un four de frittage. Soumis à une température de 1500°C, les grains de céramique se soudent entre eux pour donner la pièce finale.

Photo 8/9 @Dominique FONTENAT

Dernière-née de la gamme Ceramaker la C3600 ULTIMATE est dédiée à la production de petite à grande série. Elle dispose du plateau d’impression le plus grand du marché de la fabrication additive céramique (600*600*300 mm).

Photo 5/9 @Dominique FONTENAT

L’impression 3D permet une grande variété de designs et de formes. Les structures lattices intéressent de nombreuses industries. Une des applications est de pouvoir faciliter la circulation de l’air à l’intérieur de la pièce pour en optimiser le refroidissement.

Photo 9/9 @Dominique FONTENAT

La partie logicielle développée par 3DCeram permet d’intégrer facilement les fichiers STL pour produire de pièces aux géométries complexes.

Photo 3/9 @Dominique FONTENAT

Image précédente Image Suivante
Alexandre Couto
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

 « Le risque de décrochage de la France sur les technologies d’impression 3D est réel », alerte Christophe Eschenbrenner, Président de France Additive

« Le risque de décrochage de la France sur les technologies d’impression 3D est réel », alerte Christophe Eschenbrenner, Président de France Additive

Organisées par l’association France Additive qui rassemble 130 acteurs français de l'impression 3D, les Assises[…]

Robotique : L’Europe accélère ses investissements dans la recherche selon un rapport de l’IFR

Robotique : L’Europe accélère ses investissements dans la recherche selon un rapport de l’IFR

Au laboratoire souterrain de l'Andra, l'étude des galeries se modernise grâce au robot Spot de Boston Dynamics

Au laboratoire souterrain de l'Andra, l'étude des galeries se modernise grâce au robot Spot de Boston Dynamics

La robotique mobile prend son indépendance dans les usines

La robotique mobile prend son indépendance dans les usines

Plus d'articles