Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

[PHOTO TECH] La voiture volante d’Airbus est prête à décoller

| | |

Par publié le à 09h41

[PHOTO TECH] La voiture volante d’Airbus est prête à décoller

Dans le hangar de Pendleton, la voiture volante Vahana d'Airbus attend son premier vol.

Derniers réglages pour la voiture volante d’Airbus avant de réaliser son premier vol d’essai ! Dans un article de blog, le chef de projet de Vahana, Zach Lovering, raconte en détail le remontage, l’intégration du système d’alimentation et des moteurs, ainsi que la simulation de vol d’essai. Le décollage est pour bientôt !

Dans le Pendleton Hangar, à l’Eastern Oregon Regional Airport, la voiture volante Vahana peaufine ses réglages pour enfin prendre son envol. Avant d’arriver dans l’immense hangar de près de 3000 mètres carrés (9600 pieds carrés), Vahana a revêtu ses plus beaux habits pour le grand jour : les enveloppes de vinyle ont été appliquées au siège social d’A3 - filiale d’Airbus en charge du projet - The Nest.

Dans un article de blog daté du 13 novembre, Zach Lovering, chef de projet de Vahana, partage son émotion : « Bien qu’il nous ait semblé difficile de nous séparer de quelque chose qui occupait une place si importante dans notre quotidien, nous savions que Vahana quittant The Nest signifiait une nouvelle phase de notre voyage : ses premiers vols d’essai à grande échelle. »

Un remontage en moins d’une journée

Une équipe d’une dizaine de personnes, en collaboration avec des gréeurs professionnels, ont préparé l’avion pour son expédition avec les outils et équipements nécessaires. L’équipe a conduit elle-même jusqu’en Oregon la remorque de support contenant les derniers éléments devant être intégrés à l’avion, comme des moteurs et des hélices, partage Zach Lovering. « Une fois la caravane arrivée en Oregon, le fuselage de l’avion a été déchargé du camion au centre de contrôle et d’innovation de la gamme des systèmes aériens sans pilote de Pendleton. Le moment était venu pour le premier test réel des dispositions de manœuvre et de remorquage du train d’atterrissage de Vahana. »

Une simulation de vol pour les derniers réglages

Une fois arrivé au hangar, le véhicule volant a été réassemblé. Le chef de projet précise que Vahana a été conçu pour supporter un démontage et remontage rapide : moins d’une journée a été nécessaire. Le système d’alimentation à haute tension et des moteurs ont également été installés.

Du côté du centre de commande mobile, l’équipe de test a démontré une première simulation de vol en utilisant une combinaison de données réelles et simulées. Ces simulations permettent à l’équipe de vérifier certains aspects de l’avionique, des logiciels et des communications tout en permettant d’affiner l’affichage pour les opérateurs.

L'ensemble des photos sont à retrouver sur le blog dédié au suivi du développement de Vahana

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur