Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Article Précédent
Article Suivant
Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Perfectionner son poulpe robotique grâce à l’impression 3D

| | | |

Par publié le à 11h11

Perfectionner son poulpe robotique grâce à l’impression 3D

Le poulpe robotique PoseiDrone

L’Institut Biorobotics de Pontedera (Italie) a investi dans l'impression 3D. Pourquoi ? Pour pouvoir concevoir, expérimenter et modifier plus rapidement les membres de son poulpe robotique PoseiDrone.

Un article publié par le New York Times a mis en lumière l'acquisition d'une imprimante 3D par l’équipe de développement du projet PoseiDrone de l’Institut Biorobotics de Pontedera (près de Pise en Italie). Celle-ci lui permet de concevoir, expérimenter et modifier plus rapidement les membres de leur poulpe robotique. Les chercheurs cherchent à reproduire les principales caractéristiques d’un poulpe : huit tentacules qui fournissent à l’animal une liberté presque infinie de mouvement, la capacité de se faufiler à travers une ouverture à peine plus grance que son bec (seule partie rigide du céphalopode, il ressemble à celui du perroquet), un système nerveux qui permet la semi-autonomie de ses bras et un cerveau central pour les commandes de mouvements plus précis.

L'impression 3D accélère le processus de développement en permettant de réaliser des moules pour faire les tentacules en quelques heures et non pas de les commander à un mouliste. Les moules sont ensuite réalisés à partir de polyuréthane. Si les pièces qui en sortent ne sont pas adaptées, il suffit de corriger le design et d'imprimer un nouveau moule. Une technologie déjà adoptée par les chercheurs d'Harvard qui travaillent sur un robot quadrupède lui aussi sous-marin. 

Pour le moment, le robot est encore attaché par des câbles et contrôlé par les chercheurs. Comme le montre cette vidéo : 

Ce robot biomimétique, inspiré des caractéristiques du poulpe, est développé pour aider l’homme dans l’exploration des fonds marins ainsi que dans la réalisation de tâches sous-marines, telles que l'inspection et la réparation de turbines, de générateurs d'énergie, de plate-formes pétrolières ou encore des coques des navires. 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur