Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Outil de schématique électrique pragmatique

| | |

Par publié le à 14h35

Outil de schématique électrique pragmatique

Eplan 2.0 garantit le repérage clair des modifications au moyen de couleurs et symboles.

Le logiciel de conception électrique Eplan 2.0 de l’éditeur Eplan Software & Services comporte un certain nombre d’avancées en phase avec les évolutions des réglementations.

La Directive Machine et les exigences de qualité élevée expliquent en partie l’attention croissante accordée au respect des normes et prescriptions lors de la création de schémas. Une seule et même réponse de la plate-forme Eplan 2.0 de l’éditeur Eplan Software & Services : standardisation et utilisation répétitive. Les identifiants requis et l’information supplémentaire sur les composants peuvent désormais être stockés dans la gestion des pièces. Touche finale pour les bornes PE et N : la dénomination des fonctions additionnelles requises peut être stockée directement sur la pièce.

Lorsque le concepteur utilise un composant, la dénomination de celui-ci est automatiquement transférée au schéma, assurant ainsi l’affichage de la borne conformément aux normes, sur toutes les pages de schémas et sans effort supplémentaire. Les fonctions automatiques d’Eplan pour la numérotation des composants empêchent la duplication des tags du dispositif, ce qui améliore la qualité de la documentation et accélère la conception.

Davantage de logique interne

Les dispositifs encore plus complexes exigent une représentation claire du câblage dans le schéma. C’est là que le transfert possible de la plate-forme Eplan entre en jeu, dépassant désormais les connexions placées dans la boîte noire. En assignant un code couleurs aux connexions en fonction des interconnexions internes, il est nettement plus facile de tracer le signal. Ce, tout au long du processus, de la conception et la fabrication jusqu’à la mise en service et la maintenance.

On trouve également davantage de logique dans les propriétés des éléments, qui peuvent désormais contenir des caractéristiques détaillées pour l’affichage et la conversion, voire les unités techniques SI complètes. Il en va de même pour les rapports et calculs dont les valeurs affichées ont été standardisées. Eplan veille à afficher toutes les valeurs du calcul dans les mêmes unités, quelle que soit la façon dont elles ont été entrées dans le schéma. L’exactitude des résultats constitue une constante.

Traçabilité des modifications

Qui n’a jamais connu pareille situation ? Juste avant l’achèvement du projet, de nombreuses modifications sont effectuées et doivent être traçables. La gestion des versions incluse dans Eplan 2.0 prend ici tout son sens, en accélérant la gestion des changements. Les différents types de modifications sont clairement repérés au moyen de couleurs et de symboles. Tous les participants au projet peuvent d’un coup d’œil voir si l’information projet a bien été ajoutée. Une table résumant toutes les modifications garantit le fonctionnement correct de tous les processus d’ingénierie et surtout de fabrication, mise en service et maintenance. Conséquence directe : des phases de démarrage accélérées et des durées d’immobilisation machine raccourcies.

Gestion centralisée des pièces Eplan

Voici une alternative abordable en coût : ceux qui stockent et centralisent les mises à jour des données relatives aux pièces, à part de l’ingénierie, peuvent maintenant utiliser la gestion de pièces Eplan en module distinct. ‘‘Gestion Centralisée des Pièces’’ est une version autonome constituant une alternative simple pour les départements commerciaux. Les informations relatives aux données et composants créés et entrés ici sont accessibles à tous les utilisateurs Eplan. Grâce à cette particularité et à la fonctionnalité complète de gestion des pièces, la mise à jour des données s’avère simple et économique.

Gérer différentes langues

Qu’Eplan soit compatible avec Unicode et utilisable en 16 langues internationales n’a rien d’exceptionnel en soi. La nouveauté, c’est le réglage grâce auquel l’utilisateur sait différencier la langue source de la langue d’affichage dans un projet. La langue source, c’est celle dans laquelle le texte a été entré, habituellement la langue maternelle. La langue d’affichage, c’est celle dans laquelle le texte apparaît dans le schéma ; parfois de multiples langues simultanément. L’entrée du texte et la gestion des traductions sont encore plus transparentes, et il est beaucoup plus facile de travailler avec des langues étrangères dans la conception. Un atout décisif pour les activités mondiales, en termes à la fois de temps et de qualité.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.eplan.fr 


 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur