Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Outil d’analyse de la combustion des turbines à gaz

| | | |

Par publié le à 12h36

Outil d’analyse de la combustion des turbines à gaz

Prédire l'apparition et la densité des suies dans les turbines

Pour la première fois l'éditeur Reaction Design propose un logiciel de simulation de l’apparition des suies utilisable avec les turbines à gaz.
 

L’éditeur Reaction Design, spécialiste des logiciels de simulation de la combustion, étend le champ de ses compétences en proposant un outil de modélisation prédictive de l’apparition des suies, utilisable pour la conception des turbines à gaz.

Cet outil est un module de l’environnement Energico, qui permet de créer des simulations prédictives précises de la combustion et de la formation de particules solides dans les turbines et bruleurs de chaudières, en mêlant simulation physique et chimique, autour de bases de données précises sur les différents combustibles utilisés dans ces appareils : carburant d'aviation Jet-A ; bio-kérosène ; diesel et autres carburants alternatifs.

« Pendant des années, l'industrie s'est appuyé sur les essais physiques et la mesure expérimentale pour comprendre les émissions de particules. Mais cette approche empirique est coûteuse, fastidieuse et n’est d’aucune utilité lors d’innovations importantes, tant dans les produits que dans leur mode d’exploitation », estime Ellen Meeks, vice-président en charge du développement de produits chez Reaction Design.

Les entreprises ont donc besoin d'une modélisation prédictive pour mieux répondre aux réglementations toujours plus contraignantes en termes d’émission de particules. Fruit d’une dizaine d’années de recherches, l'approche Energico a été validée en laboratoire sur sa capacité à prédire de façon fiable la formation de suie pour les combustibles gazeux et liquides au cours du processus de combustion. C’est notamment le cas avec les turbines faiblement chargées, où la formation de suies est plus importante.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.reactiondesign.com
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur