Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Orange mobile : panne historique encore mystérieuse

| | | |

Par publié le à 11h24

Orange mobile : panne historique encore mystérieuse

Un trou noir pour Orange

Peu avant le début du week-end, 26 millions d’abonnés au réseau mobile d’Orange ainsi que les utilisateurs des MVNO partenaires et de Free Mobile ont été touchés par une panne dont la source n’est pas encore identifiée. Décryptage technique.

Entre vendredi 06 juillet et samedi 07 juillet 2012, un grave dysfonctionnement a affecté le réseau de téléphonie mobile d’Orange. De 15 heures à minuit et demi, communications et envoi ou réception de SMS s’avèrent impossibles. Pour l’accès mobile à Internet, il faut attendre trois heures de plus pour un retour à la normale.

Très rapidement, Orange met en place une cellule de crise en faisant intervenir ses équipes pour un rétablissement du service. Après investigation, la cause du défaut s’explique par une défaillance logicielle. Si l’hypothèse d’une attaque provenant de l’extérieur est écartée, l’explication précise du ''plantage'' n’est pas encore identifiée.

On sait que le problème a affecté le bon fonctionnement d’une base de données nommée Home Location Register (HLR). Elle est critique pour le bon fonctionnement d’un réseau de téléphonie mobile : son rôle consiste à stocker toutes les informations correspondantes aux profils des utilisateurs. Elle établit la correspondance entre l’IMSI (un numéro d'identification présent sur la puce) et le MSISDN (l'intégralité des conditions d'abonnement) de chaque abonné. Il est ainsi possible d’identifier chaque utilisateur et de connaitre les services auxquels il a souscrit afin de lui en autoriser ou non l’accès (voix, donnés et SMS, verrouillages de certains appels et autres services complémentaires). On comprend que le défaut de fonctionnement de cette base de données ait bloqué l’accès au réseau.

A défaut d’explication technique officielle, toutes les hypothèses sont permises. Il est possible d’envisager un problème de programmation du logiciel ayant affecté le fonctionnement de la HLR ou encore une mise à jour mal maîtrisée de ce dernier. Le déploiement de nouveaux micro codes au sein de certains équipements constitue aussi une piste puisque l’audit interne commandé par Stéphane Richard, PDG de France Telecom, met à contribution les équipementiers de l’opérateur (Alcatel-Lucent et Ericsson).

Des leçons restent à tirer de cet épisode. Si les particuliers peuvent se contenter des conditions d’indemnisation annoncées (prenant notamment la forme de gratuité pour certains services), les pertes et risques induits ne sont pas encore pleinement mesurés. Une situation d’ailleurs jugée préoccupante par l’Etat puisque non contente de s’être rendue le vendredi 06 juillet 2012 chez France Telecom, Fleur Pellerin, ministre délégué en charge de l’économie numérique, indique vouloir recevoir le PDG de France Telecom en début de cette semaine, dès qu'il sera en mesure de lui fournir davantage de détails techniques.

Mathieu Brisou

Les conditions d’indemnisation annoncées par Orange :
http://www.orange.com/fr/accueil/infos-incidents/infos-incidents

Pour comprendre le rôle de la HLR
http://www.scribd.com/doc/81929698/26/La-HLR-Home-Location-Register#outer_page_14

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur