Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

NVidia place ses GPU dans les nuages

| | | |

Par publié le à 15h35

NVidia place ses GPU dans les nuages

Rendre le graphique haute performance sur les périphériques nomades

NVidia a profité de la GPU Technology Conference pour faire deux annonces importantes. Outre un accélérateur haut de gamme, le fabricant a aussi présenté la plate-forme VGX dédiée à l'accélération graphique dans le Cloud Computing.

Le fabricant de cartes graphiques NVidia promeut depuis quelques années l’usage de ses cartes de traitement graphique (GPU - Graphics Processing Unit) comme des accélérateurs pour le calcul haute performance (HPC – High Performance Computing). Basées sur la plate-forme de calcul parallèle CUDA qui lui est propre, elles délivrent significativement plus de performance que les cartes de traitement traditionnelles (CPU - Central Processing Unit) dans un large éventail d'applications scientifiques et commerciales. Ainsi, aujourd'hui, les GPU Tesla de ce constructeur animent trois des cinq meilleurs supercalculateurs au monde.

Lors de la GPU Technology Conference, qui se tenait la semaine derrière en Californie à San Jose, NVidia a présenté l'accélérateur haut de gamme GPU Tesla K10 destiné aux applications de calcul haute performance (HPC) pour le traitement de données sismiques dans l'exploration pétrolière et gazière, ainsi que du signal et des images pour les industries de la défense.

Le Tesla K10 est basé sur l’architecture informatique performante Kepler propre à NVidia. Elle permet d'intégrer deux GPU Tesla K10 de haute performance sur une carte accélératrice unique. Grâce à son rendement global de 4,58 téraflops en virgule flottante de simple précision et à ses 320 Gb/sec de bande passante mémoire, le Tesla K10 est l'accélérateur GPU détenant le débit le plus élevé au monde.

Apporter la performance aux terminaux nomades

NVidia a aussi profité de cette manifestation pour présenter sa plate-forme VGX dédiée à l'accélération graphique dans le Cloud Computing. Cette plate-forme permet aux services informatiques de proposer un bureau virtualisé - avec des performances graphiques et de calcul GPU comparables à celles d'un PC de bureau ou d'une station de travail – à leurs employés grâce à un accès dédié depuis n'importe quel périphérique connecté.

Avec cette plate-forme dans le centre de données de l’entreprise, les employés peuvent maintenant accéder à un vrai Cloud PC depuis n'importe quel appareil - client léger, portable, tablette ou smartphone - quel que soit le système d'exploitation de ce dernier, et par ailleurs, vivre cette expérience avec tout le spectre des applications disponibles jusqu'ici, seulement sur un PC de bureau.

Des options de gestion de la plate-forme ainsi que des fonctionnalités d'affichage à distance à ultra-faible latence élargissent cette opportunité à ceux qui utilisent la conception 3D et des outils de simulation, qui jusqu'à présent demeuraient trop contraignants pour un bureau virtualisé.
L'intégration de la plate-forme VGX dans le réseau d'entreprise permet aux services informatiques de relever les défis complexes type ‘‘BYOD’’ (bringing their own computing device), autrement dit, le fait que les employés viennent au bureau avec leur propre matériel informatique. Cette plate-forme offre un bureau à distance à ces dispositifs, en permettant aux utilisateurs d'accéder au même contenu que celui de leur terminal de bureau. Dans le même temps, elle contribue à réduire l'ensemble des dépenses informatiques, à améliorer la sécurité des données, ainsi qu'à minimiser la complexité du centre de données.

Trois briques de base

La plate-forme VGX de NVidia est basée sur trois technologies de pointe essentielles :
 

  • Les cartes VGX. Elles sont conçues pour accueillir un grand nombre d'utilisateurs selon un procédé économe en énergie. La première carte VGX est configurée avec 4 processeurs graphiques et 16 Go de mémoire. Dans le milieu des serveurs, c'est l'une des interfaces PCI Express standard de l'industrie ;

  • L'hyperviseur VGX est une couche logicielle qui intègre des hyperviseurs commerciaux tels que Citrix XenServer et permet la virtualisation et le partage du GPU ;

  • Les machines sélectionnables par l'utilisateur (USMs) de NVidia. Cette option de gestion permet aux entreprises de configurer les fonctionnalités graphiques accessibles à chaque utilisateur du réseau, en fonction de leurs besoins. Ces fonctionnalités s'étendent des expériences sur des vrais PC avec l'USM standard de NVidia jusqu'aux expériences d'ingénierie et de conception 3D professionnelle avancées, grâce aux GPU Quadro ou NVS de NVidia.

 

La plate-forme VGX autorise jusqu'à 100 utilisateurs à accéder à un seul serveur alimenté par une carte VGX. Cette caractéristique améliore considérablement la densité d'utilisateurs sur un seul serveur par rapport aux solutions traditionnelles d'infrastructure de bureau virtuel (VDI - Virtual Desktop Infrastructure). Elle réduit fortement les problèmes comme la latence, l'interaction lente et la compatibilité limitée aux applications ; tous ces aspects étant associés à des solutions traditionnelles de VDI.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.nvidia.com/object/tesla-supercomputing-solutions.html & http://www.nvidia.com/object/vdi-desktop-virtualization.html 
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur