Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Moteur à variateur intégré

| | |

Par publié le à 23h25

Moteur à variateur intégré

Un moteur compact facile à nettoyer

Le moteur avec variateur intégré IndraDrive Mi, proposé par Bosch Rexroth apporte à la fois gain de place et réduction des coûts. Le constructeur le fait évoluer en ajoutant des fonctions de communication et en le rendant encore plus compact.

Bosch Rexroth fait évoluer la modularité et maximise les fonctionnalités de son moteur avec variateur intégré IndraDrive Mi par une ouverture vers les principaux protocoles de communication Ethernet industriels. Une seule et unique référence produit permet dorénavant une compatibilité totale avec les différents protocoles : sercos ; PROFINET IO ; EtherNet/IP et EtherCAT. Cette nouvelle version de l’IndraDrive Mi accroît sa capacité d’intégration au plus près de la machine.

Le paramétrage est très souple grâce à la mise à niveau automatique du firmware. Les paramètres de configuration sont conservés sur une carte mémoire MMC intégrée et facilement accessible, fonctionnalité très utile en cas de remplacement d’un IndraDrive.

Réduire coûts et consommation

Des entraînements supplémentaires peuvent être ajoutés sans modification de l’armoire électrique. Il est possible de connecter à l’IndraDrive Mi une grande variété de périphériques par prolongation du bus, par exemple des modules d'entrées/sorties, des îlots pneumatiques, des actionneurs hydrauliques… Cela permet de s'adapter à la topologie de la machine et de réduire considérablement les coûts d’installation.

Avec l’IndraDrive Mi, le carter moteur utilisé pour le refroidissement du variateur est rehaussé d’une plaque relativement mince. Cela permet d’économiser jusqu’à 30 % d’espace par rapport aux solutions intégrant les variateurs à l’arrière des moteurs, et plus de 50 % par rapport aux solutions classiques avec variateurs en armoire.

Grâce à cette caractéristique, on peut libérer jusqu’à 70 % de place en termes d'encombrement d'armoires dont les besoins en climatisation sont ainsi considérablement réduits. Il dispose en outre d'un bus continu permettant de redistribuer l'énergie du freinage aux axes en demande de puissance. Des gains de 50 % de consommation électrique en découlent, répondant ainsi aux efforts en termes d’efficacité énergétique.

Le câblage est également réduit au minimum, jusqu’à 85 % : un câble unique suffit pour la puissance et le feed-back via Ethernet. Les coûts de câblage sont d’autant plus réduits lorsque les entraînements IndraDrive Mi sont reliés en série (jusqu’à 20 entraînements). Ce concept permet la suppression de nombreuses pièces sujettes à l’usure et aux pannes telles que les ventilateurs, les condensateurs électrolytiques et les relais.

Faciliter l’installation

L’électronique de régulation du variateur ultra-plat est montée directement sur le moteur et est refroidie naturellement par la surface du carter moteur. Son capot redessiné est à présent entièrement lisse pour un nettoyage facilité ; il sera particulièrement apprécié dans les industries de l’emballage et de l’agroalimentaire.

Le nouvel IndraDrive Mi combine puissance massique élevée et fonctionnalités maximales. Il est compatible avec toute la gamme IndraDrive Rexroth. Comme tous les entraînements de la gamme, il est capable d’assurer plus de 100 fonctions technologiques dont les fonctions d’automate et de commande d’axe en conformité avec la norme IEC 61131-3.

La sécurité option L3 est également mise en avant avec la fonction STO (Safe Torque Off) intégrée qui permet de couper le couple moteur dans la milliseconde (norme EN ISO 13849-1).

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.boschrexroth.fr/electrique 
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur