Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Mieux évaluer les risques dans les PME européennes

| | | |

Par publié le à 11h59

Mieux évaluer les risques dans les PME européennes

Jukka Takala présente le projet OiRA.

L’Union Européenne lance un projet d’outil interactif en ligne d'évaluation des risques de sécurité et de santé

L’Union Européenne a lancé la semaine dernière, lors du XIXe Congrès mondial sur la sécurité et la santé au travail, qui se tenait à Istanbul, le projet OiRA (OnLine interactive Risk Assessment). Il s’agit d'un outil interactif en ligne d'évaluation des risques, qui constitue la première initiative prise à l'échelle de l'Union Européenne en vue de simplifier l'évaluation des risques sur le lieu de travail.

Mis au point par l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA), cet outil aidera les 20 millions de petites et très petites entreprises européennes à améliorer la sécurité et la santé de leurs travailleurs, en évaluant les risques grâce à une application web conviviale et gratuite.

« L’expérience indique qu’une bonne évaluation des risques est indispensable pour garantir des lieux de travail sains », a expliqué le Dr Jukka Takala, directeur de l'EU-OSHA, lors de cette annonce. « La réalisation de telles évaluations peut toutefois s’avérer relativement complexe, en particulier pour les petites entreprises qui ne disposent pas forcément des ressources ou du savoir-faire nécessaires à cette fin ».

En effet, les raisons invoquées par les entreprises pour ne pas réaliser de vérifications sont le plus souvent le manque d'expertise (41 %), et le fait de penser que les évaluations des risques sont trop onéreuses ou qu'elles prennent trop de temps (38 %). L'OiRA devrait permettre de passer outre ces considérations et contribuer à l'élimination ou à la réduction des 168 000 décès liés au travail, des 7 millions d'accidents du travail et des 20 millions de cas de maladies liées au travail dans l’Europe des 27.

L’objectif de l’OiRA est d'aider les petites entreprises à mettre en place un processus progressif d'évaluation des risques commençant par l'identification et l'évaluation des risques sur le lieu de travail, en passant par la prise de décision en matière d'actions préventives, l'identification des mesures adéquates, jusqu'au suivi continu et l'établissement de rapports. Le but est de réduire le fardeau des petites entreprises qui doivent réaliser et documenter leurs évaluations des risques aisément et rapidement tout en procédant avec précision.

Vers des outils par branche

Cela va se faire dans le cadre d’une démarche en deux étapes. « L'EU-OSHA travaille en étroite collaboration avec les pouvoirs publics et les partenaires sociaux au niveau national et de l’Union Européenne, afin de mettre le générateur d'outils OiRA à leur disposition. À leur tour, ces partenaires mettront au point leurs propres outils OiRA couvrant leurs secteurs spécifiques et entièrement adaptables sur mesure pour les proposer gratuitement aux petites entreprises ».

Cette collaboration avec des partenaires sociaux clés devrait favoriser également l'acceptation et l'utilisation de l'outil par les entreprises et entraîner le développement d'une communauté OiRA partageant connaissances et expérience. L'outil final sera complété par des services de soutien et d'orientation complets fournis par l'EU-OSHA aux développeurs.

Les projets OiRA ont été lancés tant au niveau de l'Union Européenne que des États membres (Chypre, Belgique et France), pilotant le modèle de développement et de diffusion et couvrant des secteurs tels que la coiffure et les transports.

L’exemple néerlandais

L’OiRA s’inspire de l'instrument néerlandais d'évaluation et d'inventaire des risques, qui est une réussite. Depuis la création de l'outil en ligne néerlandais (http://www.rie.nl), ce site web a reçu 1,6 millions de visites. Ce qui est impressionnant si l'on prend en compte la taille des Pays-Bas, un pays qui compte environ 800 000 entreprises au total. Cet outil est téléchargé en moyenne 5 000 fois par mois.
S'inspirant, de ce succès, l'OiRA entend maintenant séduire l’ensemble de l'Europe.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.oiraproject.eu
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur