Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Article Précédent
Article Suivant
Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Microsoft veut changer notre quotidien

| | |

Par publié le à 18h01

Microsoft veut changer notre quotidien

Les agents intelligents à l'honneur dans les Techdays de Microsoft

A l’occasion des Techdays, l’éditeur de logiciels a mis en lumière les agents intelligents et la façon dont ils seront amenés à révolutionner demain notre vie quotidienne dans la santé, les transports, l’éducation ou encore l’accès à la culture. Tour de ces innovations.

 

Comme chaque année, les Techdays, l’évènement technique de Microsoft organisé en France depuis 6 ans, sont l’occasion pour le géant du logiciel d’exposer sa vision du futur en dévoilant les prototypes les plus emblématiques de ses recherches. Cette année, il a choisi de braquer le projecteur sur les agents intelligents qui, selon lui, vont révolutionner notre quotidien. En voici les exemples les plus emblématiques.


Les lentilles de contact intelligentes

En partenariat avec l’Université de Washington, Microsoft a développé des lentilles de contact capables de mesurer la glycémie de celui qui les porte. Plus besoin de prélèvements sanguins ! Le taux de glycémie est établi par des capteurs électroniques intégrés dans les lentilles et qui transmettent les données vers un agent intelligent : smartphone, tablette, ordinateur. Le porteur pourra ainsi vérifier son état glycémique en temps réel, tout en évitant la douleur liée aux piqures quotidiennes nécessaires aujourd’hui. Son agent intelligent pourra détecter toute anomalie et même prévenir directement son médecin traitant. Cette innovation constitue potentiellement une avancée considérable pour tous les diabétiques insulino-dépendants qui sont actuellement contraints de se piquer 6 à 8 fois par jour.

« Cette innovation repose sur les technologies des interfaces naturelles. Il s’agit en fait de proposer une informatique plus intuitive, où l’ordinateur est à notre service et interprète nos comportements grâce à des informations en provenance de capteurs » précise Bernard Ourghanlian, directeur technique de Microsoft France, qui souligne également « bientôt ces lentilles pourront projeter des informations contextuelles pour nous assister dans notre quotidien en temps réel ».


• Le robot auxiliaire de vie

Autre innovation appliquée à la santé, un robot domestique appelé Kompaï : développé par la société Robosoft (www.robosoft.com), notamment avec Microsoft Robotic Developer Studio, il est équipé de multiples caméras et d’un écran fonctionnant avec Windows 7. Il a pour mission de venir en aide aux personnes dépendantes dans tous les gestes de leur quotidien. Personnes âgées, accidentées ou malades pourront ainsi vivre plus facilement à domicile, et ce à un coût accessible. Ce robot peut en effet non seulement exécuter des tâches répétitives – par exemple, apporter des médicaments à heure fixe à son utilisateur- mais également interagir avec la personne. Il est également à même de détecter toute anomalie ou absence de mouvement et alerter un service d’assistance extérieure. Kompaï a obtenu le soutien du programme Européen AAL et de l’ANR (projet DOMEO).


• La technologie Kinect contre les risques d’infections nosocomiales

Dans un bloc opératoire, le chirurgien ne peut manipuler que des objets stériles. Grâce à la technologie Kinect de Microsoft, qui permet d’interagir avec la machine par la voix et les gestes, le chirurgien peut désormais faire défiler des images - des radios par exemple - sur un écran à l’intérieur de la salle d’opération.

Avec Kinect, il peut disposer des informations nécessaires en cours d’opération sans sortir du bloc opératoire. Cette solution limite ainsi les risques d’infections nosocomiales et réduit le temps nécessaire à une opération. Cette application de la technologie Kinect est aujourd’hui développée en Espagne par la société Tedesys.


• La voiture géo-localisée

Posséder et gérer une voiture est devenu de plus en plus compliqué et coûteux pour les habitants des grandes villes. La solution : utiliser une voiture en libre-service et ne payer que les trajets effectués.

VU Log (www.vulog.fr) a développé une plate-forme de mobilité temps réel permettant d’opérer une variété de services innovants sur ce principe. Chaque véhicule est équipé d’un système embarqué de la société VU Log, utilisant notamment les technologies Microsoft, et permettant de contrôler à distance l’accès aux véhicules par les abonnés, mais aussi de générer automatiquement la facturation des trajets effectués ou encore de gérer en temps réel la flotte de véhicules, en particulier l’état de charge des batteries pour les véhicules électriques.

« Grâce à nos solutions et à notre support, nos clients opérateurs sont aujourd’hui capables de déployer en quelques mois des services nouveaux simplifiant et optimisant l’usage de la voiture dans les grandes villes, mais aussi dans les entreprises. La sophistication de notre technologie nous permet aujourd’hui d’offrir une expérience utilisateur très simple : un coup de téléphone suffit pour trouver et accéder à une voiture. C’est une condition essentielle à l’adoption de cet usage » indique Georges Gallais, président-fondateur de VU Log.


• La reconstitution de Pompéi à fins éducatives

Depuis leur découverte aux XVIII e et XIX e siècle, les ruines de Pompéi se sont dégradées, et les fresques qu’elles portaient se sont effacées. Aux Techdays 2008, Jean Ponce, professeur à l'Ecole normale supérieure de Paris, et chercheur au centre de recherche commun INRIA-Microsoft Research, nous présentait un aperçu des défis de l'analyse automatique de medias numériques, photos et vidéos.

Aujourd’hui, 3 ans après, c’est Hélène Dessales, maitre de conférences à l’Ecole normale supérieure, spécialiste de l’architecture romaine, qui a présenté les progrès considérables qui ont été réalisés depuis, afin de reconstruire virtuellement et ''automatiquement'' en 3D les décors disparus d'une maison de Pompéi. Les technologies en question ont été développées et mises au point notamment au sein du laboratoire  commun de Microsoft Research et de l’INRIA.


Plate-forme de création d’assistants personnels vocaux et multi-écrans

Véritable machine à créer des assistants personnels, la plate-forme IAS de la société xBrainsoft permet aux développeurs d’applications de créer eux-mêmes des assistants personnels pilotés en mode vocal ou texte, disponibles sur tous les écrans ou objets connectés et sur tous les systèmes d’exploitation.

Avec cette plate-forme, les assistants ne se limitent pas à l’envoi d’e-mail ou de SMS. Ils peuvent également réserver une salle de réunion, retrouver un document dans un intranet, rappeler à l’utilisateur son émission de TV favorite ou l’anniversaire d’un ami en lui conseillant une idée de cadeau, ou encore anticiper ses retards possibles en fonction de sa position géographique et de la circulation et prévenir ses interlocuteurs si souhaité.

« Nous sommes à l’aube d’une nouvelle ère, celle du web 3.0, une ère de services internet Intelligents et proactifs. Notre volonté : proposer une plate-forme complète de créations de ces nouveaux outils », espère Grégory Renard, Président de xBrainsoft (http://angie.xbrainsoft.com).







• Modélisation 3D avec Kinect

Kinect Fusion utilise un capteur Kinect mobile permettant de capter des données de profondeur afin de créer des modèles 3D de haute qualité  d'une pièce entière et de son contenu. L'implémentation basée sur une carte graphique pour le suivi de la caméra et la reconstruction de surface fonctionne en interactif et en temps réel afin de permettre la mise en œuvre d'applications très prometteuses pour la réalité augmentée et l'interaction homme-machine.

La ''fusio'' des données provenant d'un capteur Kinect dans une représentation de la surface volumétrique, imite de près la géométrie du monde réel. Plutôt que de prendre une simple image de profondeur avec la Kinect, Il y a ''fusion'' en temps réel de plusieurs mesures de profondeur obtenues à partir d‘un capteur Kinect en mouvement pour créer un modèle 3D complet.

Actuellement en phase d’expérimentation, cette technologie d’avenir a de multiples champs d’applications, comme par exemple le secteur de l’ameublement : l’utilisateur sera ainsi en mesure de numériser son environnement et y superposer des images 3D de meubles qu’il pourra directement visualiser dans son intérieur avant son achat.

Ridha Loukil

Pour découvrir la séance plénière du 9 février 2012 présentant ces démos, cliquer ICI.

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur