Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Michelin, Goodyear, Continental : trois pneus qui réinventent la roue !

| | | | | | |

Par publié le à 09h45

Michelin, Goodyear, Continental : trois pneus qui réinventent la roue !

Connectée, autonome, électrique, plus légère pour être moins émettrice...l'automobile se réinvente tous azimuts. Les pneus n'échappent pas à ce mouvement. Goodyear, Michelin, Continental rivalisent d'imagination pour répondre aux enjeux de sécurité, de confort et de respect de l'environnement.

Le pneu sphérique Eagle-360 de Goodyear

 

Exit l’anneau, place à la sphère. Avec son nouveau concept de pneu, baptisé Eagle-360, l’équipementier Goodyear entend apporter plus de sécurité et de manoeuvrabilité aux futures voitures autonomes. Inspirées du biomimétisme, les bandes de roulement des pneus reproduisent le dessin du corail, une empreinte permettant une adhésion au sol optimale. Afin de réduire le risque d’aquaplaning, le fond des rainures a été designé sur le modèle de l’éponge naturelle, de manière à se ramollir et absorber l’eau présente sur route mouillée. Avant de l’évacuer ensuite par la force centrifuge. II serait même possible de personnaliser la bande de roulement de ce pneu, imprimé en 3D, selon la région où le véhicule est appelé à rouler. Le profil multi-orientation de ces pneus, connectés au véhicules grâce à la lévitation magnétique, permettrait également de réduire les risques de dérapage en cas de verglas ou face à des obstacles inattendus en leur permettant de tourner selon les besoins. Enfin, tapissés de capteurs, le Eagle-360 serait capable d’enregistrer les paramètres de la route (température, conditions de route…), et de les communiquer à la voiture et aux autres véhicules alentour afin d’améliorer la sécurité du trajet.

 

 

Le pneu-roue Vision de Michelin

 

Sans air, biodégradable, et capable de s’adapter selon le type de route et les conditions météo. Le pneu “Vision” de Michelin n’est encore qu’un concept. Mais il surprend. C’est sa structure biomimétique, formulée dès la conception grâce au generative design, qui assure à ce pneu, dépourvu d’air, sa robustesse. Réalisé d'un seul tenant, le pneu fait d’ailleurs office de roue : sa structure en alvéoles de différentes tailles se rigidifie progressivement à l’approche de l’emplacement habituel des jantes. Imprimé en 3D, il peut également s’adapter aux usages de ses utilisateurs. Michelin a ainsi imaginé un système de borne d’impression 3D devant laquelle les véhicules pourraient s’arrêter afin de modifier, par ajout, et pour un temps limité, le dessin et la forme de la bande de roulement, selon les conditions météos ou le type de route à emprunter. Ces bornes pourraient également servir à la réparation. En cas de dégradation, le pneu, connecté, informerait l’utilisateur, via une application embarquée, du niveau d’usure des bandes de roulement.

 

Le pneu hyper-connecté de Continental

 

Le ContiPressureCheck™ de l’équipementier Continental permet de mesurer précisément la pression et la température des pneus en temps réel. Des capteurs, fixés sur le calendrage, à l’intérieur du pneu, transmettent les données à une unité centrale qui les renvoie elle-même sur un écran installé dans la cabine du chauffeur. En cas d’anomalie, le chauffeur est ainsi directement alerté par un signal sonore. Il est également renseigné sur l’état d’usure de ces pneus au quotidien, ce qui permet d’éviter les dommages causés par un mauvais entretien. Une pression correcte permet également de consommer moins de carburant. Continental prévoit d’accompagner son système d’une solution télématique permettant de faciliter la récolte, et traitement et la transmissions des données jusqu’au serveur central.

 
Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur