Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Mais qui pilote France Brevets aujourd’hui ?

| | | |

Par publié le à 15h39

Mais qui pilote France Brevets aujourd’hui ?

Didier Patry est directeur général de France Brevets depuis juin 2016.

Le fonds d’investissements souverain français France Brevets a totalement changé de têtes. Après la nomination en juin 2016 d'Olivier Patry comme nouveau directeur général, un nouveau président vient tout juste d'être nommé. Il s’agit d’Olivier Appert, un expert en énergie.

France Brevets, fonds dédié aux brevets souverains doté de 100 millions d’euros, vient de totalement renouveler sa direction. Premier épisode en juin 2016, avec le départ de Jean-Charles Hourcade, directeur général depuis son lancement de ce fonds chargé de valoriser des grappes de brevets sur une technologie où les Français (qu'il s'agisse d'entités publiques ou privés) ont une longueur d’avance, comme le NFC. C’est Didier Patry, ex directeur juridique Europe de Eaton Aerospace en charge de la Propriété Intellectuelle pour tout le groupe, qui le remplace.

Un spécialiste de l'énergie et un spécialiste de la propriété industrielle

En décembre 2016, c’est le président de France Brevets, Philippe Caïla, conseiller du comité de direction chez Groupe Caisse des Dépôts, aujourd’hui directeur senior des projets de transformation numérique, qui cédait sa place à Olivier Appert (photo ci-contre). Président Directeur général de l’IFPEN (Institut Français du pétrole Energies nouvelles) de 2003 à 2015, Olivier Appert préside aujourd’hui, outre France Brevets, le Conseil Français de l’Energie, qui est l'émanation française du Conseil Mondial de l’Energie. Il est également Délégué général de l’Académie des Technologies. Ancien élève de l’École polytechnique et ingénieur général des Mines, il débuté sa carrière au service des Mines de Lyon, puis a occupé différents postes au ministère de l’Industrie et au cabinet du Premier ministre. Il a notamment été nommé en 1989 directeur des hydrocarbures au ministère de l’Industrie. Il avait rejoint l’IFPEN en 1994.

Après les succès dans le NFC...

Créé en 2011 dans le cadre du Programme Investissements d’Avenir, le fonds souverain France Brevets est détenu à parité entre la Caisse des Dépôts et l’État. Il est chargé de constituer des grappes de brevets sur des technologies de rupture, de les valoriser sur la scène internationale et de les protéger. Une des premières grappes de brevets constituées et valorisé par le Fonds concerne la technologie NFC (Near Filed communication, communication sans contact), sur la base de brevets des sociétés Inside Secure et Orange, notamment. Des contrats de licences pour le NFC français ont ainsi été signés, parfois après action de justice, avec LG, Samsung et Sony.

Ces succès, que l'on doit beaucoup à la pugnacité de Jean-Charles Hourcade, le nouveau tandem devra les renouveler dans les autres domaines que vise France Brevets : la sécurité,  l’énergie,  l’espace, les matériaux et les technologies médicales (MedTech).

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur